publicité

Les rouleurs lancent un ultimatum au gouvernement

Une cinquantaine de membres du bureau de ContraKmines, et de représentants des groupements de chaque site minier se sont mobilisés dimanche matin devant le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Sans camions, mais avec une détermination à se faire entendre...

  • Isabelle Peltier
  • Publié le

Les rouleurs demandent au président de l’exécutif Philippe Germain, de respecter le protocole d’accord qu’il a signé. C’est-à-dire, d’examiner lors de la prochaine séance du gouvernement, la question des exportations de minerai vers la Chine. Ils accusent le président du gouvernement de jouer sur les mots pour se défaire de son engagement.

Max Foucher, le vice-président de ContraKmines


foucher itw

Selon un communiqué du gouvernement diffusé vendredi  dernier, cette question des exportations ne figurerait pas à l’ordre du jour de sa prochaine réunion, mardi. Ces autorisations d’exportations représentaient la revendication essentielle du mouvement des rouleurs, qui a duré 25 jours, en août dernier. Ces derniers attendent mardi, pour définir leur stratégie d’action.

Wilfrid Maï, le président de ContraKmines


Maï itw

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play