publicité

Nickel: pour les patrons des trois usines calédoniennes, l'heure est grave!

La vraie crise du nickel a lieu sur la scène internationale… et la situation est grave ! C’est le message martelé par les patrons des trois usines calédoniennes vendredi midi dans l'émission Face à Face sur la radio de NC1ère...

Jérome Fabre,directeur de la SLN, Antonin Beurrier, président de VALE NC et Peter Hancock président de KNS dans l'émission Face à Face de NC 1ère © NC 1ère
© NC 1ère Jérome Fabre,directeur de la SLN, Antonin Beurrier, président de VALE NC et Peter Hancock président de KNS dans l'émission Face à Face de NC 1ère
  • Angélique Souche (avec IP)
  • Publié le , mis à jour le
Peter Hancock, le président de KNS, confirme que la confiance de la multinationale Glencore, reste fragile... Et que la survie de KNS n'est pas certaine à ce jour...

 

hancock itw

 

Les cours du nickel sont au plus bas et les usines calédoniennes luttent pour leur survie aujourd’hui dans le marché mondial. Les métallurgistes du territoire tiennent à alerter sur la précarité de leur situation. SLN, KNS, Vale… tous perdent de l’argent. Une situation qui risque de perdurer prévenaient les patrons des trois usines ce midi sur notre antenne. Des industriels qui réclament plus de stabilité pour rassurer leur investisseurs… Une requête clairement adressée à la classe politique calédonienne, que formule notamment Antonin Beurier, le président de Vale Nouvelle Calédonie.


beurier itw

 

Antonin Beurier et Peter Hancock invités du Face à Face, répondaient à Angélique Souche. 


Pour écouter ou réécouter l'intégralité du Face à Face de vendredi 11 septembre, cliquez ici...
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play