Corruption au Vanuatu : suite du procès des députés

vanuatu
Siège du Parlement à Port-Vila
Siège du Parlement à Port-Vila ©ABC
Au Vanuatu, quinze députés encourent actuellement des peines de prison pour corruption. Le jugement doit être rendu le 9 octobre.
Au Vanuatu, un procès de grande ampleur continue de secouer l'actualité du pays. Quinze députés, poursuivis après avoir reçu illégalement d'importantes sommes d'argent, encourent actuellement des peines de prison pour corruption.  
 
Dans cette affaire, plusieurs autres personnalités haut placées du Vanuatu ont été impliquées. A l'origine, les députés avaient été accusés d'avoir touchés des pots-de-vin il y a un an, de la part de l'ancien Premier ministre Moana Carcasses. L'an passé, le Ministre des Affaires intérieurs, Hosea Nevu, avait confirmé avoir reçu une somme d'environ 9.000 dollars US depuis le compte personnel de Moana Carcasses.  
 
Moana Carcasses aurait touché sur un compte à son nom de l'argent reçu des Etats-Unis par la Banque européenne, à l'instigation de Thomas Bayer, ancien banquier de Wall street et créateur du premier groupe financier privé du Vanuatu dans les années 2000. 
 
Lors d'une première audience début septembre, les accusés avaient plaidé non coupable. Mercredi après-midi, pour la seconde audience, la défense a tenté cette fois de montrer que les témoignages à charge apportés depuis la semaine dernière par 29 témoins étaient sans rapport avec les accusés. Ce à quoi la juge a répondu que quinze députés sur les seize précédemment incriminés devaient répondre des chefs d'accusation à leur encontre.  
 
La Cour suprême du Vanuatu a fait savoir mercredi après-midi que le jugement de l'affaire est attendu pour le 9 octobre prochain. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live