Pas de nouvelles négociations entre la direction de l'aviation civile et le syndicat des contrôleurs

transport aérien
DAC
Le syndicat des contrôleurs reste en désaccord avec la direction de l'aviation civile sur l'un des cinq points techniques du préavis de grève. Il a quitté mardi la table des négociations. Conséquence, les vols internationaux programmés dans la nuit de samedi à dimanche seront décalés dans le temps.

Le syndicat des contrôleurs aériens a décliné l’invitation de la direction de l'aviation civile à revenir à la table des négociations. Mardi, les deux parties ont échangé durant trois heures sur les cinq points techniques du préavis de grève. Et selon Sébastien Chêne, le directeur de la DAC, elles sont tombées d’accord sur quatre de ces points. Reste le point d'achoppement depuis le début des négociations, à savoir, la reprise de l'espace aérien de Magenta pendant les périodes de latence du week-end. Conséquence de ce désaccord, un service minimum est prévu pour la nuit de samedi à dimanche. Cette fois ce ne sont pas les vols locaux qui seront affectés, mais les vols internationaux - lesquels ne seront pas annulés, mais décalés dans le temps. Le SNCTA a par ailleurs indiqué que ce préavis de grève sera reconduit tous les week-ends, jusqu'à nouvel ordre.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live