nouvelle calédonie
info locale

Des roussettes à la Foire de Koumac

agriculture
Thierry Vico
La 23ème édition de la Foire de Koumac ouvre ses portes ce vendredi 25 septembre 2015. Plus d’une centaine d’exposants (des éleveurs, des forains, des artisans et des restaurateurs) seront présents pendant ces trois jours de festivités. Parmi eux, Thierry Vico, aviculteur...
Thierry Vico est passionné par toutes sortes de volatiles. Dans sa cour, se côtoient des poules, des canards, des oies, des paons et mêmes des roussettes. Aveuglées par la lumière du jour, ses chauves-souris, très emblématiques de la Nouvelle-Calédonie, feront partie de la volière de la Foire de Koumac. « Elles mangent beaucoup, des fruits en particulier. Même si c’est difficile aujourd’hui d’en trouver à cause de la saison sèche », souligne l’éleveur, « je les présente tous les ans à la Foire. Je fais la demande aux gardes-natures pour être en règle », poursuit-il.
 

Des volailles chouchoutées avant la Foire

Cette passion pour les volatiles, Thierry Vico, la développe depuis une quinzaine d’années. L’enfant de Koumac a quitté son emploi d’ouvrier à Ouaco pour cultiver sa propre terre. « Je fais également un peu de jardinage, avec des légumes, et aussi du miel » indique-t-il, « et nous avons de bonnes volailles à manger de temps en temps ». Chaque jour, c’est le même rituel. Il les chouchoute pour les préparer au mieux à la Foire de Koumac. « Je leur donne à manger chaque jour, soit deux heures le matin et deux heures en fin de journée », souligne l’éleveur. « Ce n’est pas facile de les préparer car ils n'en font qu'à leur tête ». Dans sa cour, les cages sont réparties en fonction des races de volatiles. L’aviculteur a même fabriqué de toutes pièces une couveuse pour accueillir poussins et canetons. 
 

La Foire de Koumac : un plaisir partagé en famille

Thierry Vico participera une fois de plus cette année à la Foire de Koumac. « ça me fait énormément plaisir d’y être chaque année », insiste l’éleveur, « mon plus grand bonheur, c’est de voir les yeux écarquillés des enfants accrochés aux grilles des cages ». Ce rendez-vous du monde de la brousse est l’occasion pour l’enfant de Koumac de partager sa passion avec l’ensemble de sa famille.
 
Publicité