nouvelle calédonie
info locale

L'Australie se tourne davantage vers le Pacifique

australie
Steve Ciobo
Steve Ciobo est le nouveau ministre australien du Développement international et des Affaires du Pacifique. ©AAP
En formant son gouvernement, le nouveau Premier ministre australien n'a pas oublié le Pacifique : Malcolm Turnbull a nommé Steve Ciobo ministre des Affaires du Pacifique. Un nouveau portefeuille créé pour apaiser des relations qui se sont tendues ces dernières années.
Dans le gouvernement de Tony Abbott, Steve Ciobo était secrétaire parlementaire pour les affaires étrangères : « Cette nouvelle position reflète et souligne vraiment l'intérêt renouvelé du gouvernement pour le Pacifique, pour l'importance de la région Pacifique, la valeur que nous accordons à notre développement international, et bien sûr notre désir très fort de continuer à construire une relation étroite avec nos voisins du Pacifique Sud. Le fait que ce rôle ministériel ait moins à voir avec le commerce et plus à voir avec le développement international dans le Pacifique me permet de mettre clairement l'accent sur nos voisins du Pacifique. »
 
Dans un premier temps, Steve Ciobo va devoir obtenir la confiance des pays de la région, qui n'ont pas franchement apprécié la bourde du ministre de l'Environnement, Peter Dutton. Croyant qu'il ne serait pas entendu, ce dernier avait raillé la lutte des petits États insulaires de la région contre le changement climatique. Selon lui, ces pays ne sont menacés que par « des clapotis ». Steve Ciobo : « Il y a eu quelques commentaires malheureux qui ont été faits, le ministre en question a présenté ses excuses. En faisant du Pacifique une zone prioritaire, en mettant l'accent sur ces pays, nous allons faire en sorte d'envoyer le message que l'Australie veut être une très bonne voisine, que nous nous voyons faire le chemin ensemble et que nous avons tous la responsabilité d'agir en conséquence. »
 
Cette nomination est bien le signe que l'Australie prend au sérieux les affaires du Pacifique, estime Jonathan Pryke, chercheur au Lowy Institute, mais il ne faut pas s'attendre pour autant à ce que la politique climatique change : « En ce qui concerne les évolutions politiques éventuelles dans l'ensemble, et en particulier pour ce qui est des négociations sur le changement climatique, il n'y a aucune modification à attendre avec ce gouvernement, selon moi. » Le ministre Steve Ciobo devra suivre la ligne imposée par la ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop.
Publicité