Baisse du prix de l'essence à 143,5 francs CFP, du gasoil à 112,7... Mais au fait, qu'est-ce qu'on paie?

économie
essence
Le prix du carburant à la pompe baisse à partir de ce jeudi, 1er octobre: l'essence descend à 143,5 francs le litre, le gasoil, à 112,7 francs. Le consommateur ne sait pas toujours ce qu'il paie: taxes, marges, prix d'achat, la structure du prix à la pompe est un véritable mille-feuilles...
Le baril de pétrole brut a perdu plus de la moitié de sa valeur en un an mais les prix à la pompe en Calédonie n'ont pas suivi la même courbe, pourquoi?

... Ce que nous trouvons aujourd’hui à la pompe, c’est un carburant acheté il y a trois mois, à Singapour. Il faut d’abord faire venir ce carburant sur le Caillou - compter trente jours; pour calculer son prix, il faut encore compter 56 jours, afin que le gouvernement ajuste ses taxes. Total: 86 jours pour que le consommateur sache combien il doit débourser par litre.

"Les prix en Nouvelle-Calédonie sont fixés par le gouvernement"

"En métropole, les prix sont directement impactés par les fluctuations du marché, car ils sont proches des sources d’approvisionnement", précise Nathalie Pujol, contrôleur de gestion de la Société de Services Pétroliers - la SSP. "En Nouvelle-Calédonie, le délai d’approvisionnement moyen d’un bateau est de trente jours. Les prix en métropole sont libres, alors qu’en Nouvelle-Calédonie il sont fixés par le gouvernement - y compris notre marge".

Le prix du carburant est donc encadré par le gouvernement. Exemple, avec l'essence. A partir de demain, son prix baisse à 143,5 francs CFP le litre. Cela comprend le prix d'achat du carburant par les distributeurs: payé 63 francs CFP le litre il y a trois mois; la marge des distributeurs, soit 14,8 francs CFP; la marge des stations-services, soit 12 francs CFP; et puis les taxes du gouvernement, soit 50,6 francs CFP. Le prix du gasoil, lui, baisse à 112, 7 francs CFP le litre.

"Les taxes sur le carburant en Calédonie sont inférieures à celles de la métropole"

"En Nouvelle-Calédonie, les taxes sur le carburant sont inférieures à celles de la métropole. Ces taxes sont absolument indispensables pour financer notamment le transport collectif, bien sûr dans l’agglomération mais également dans l’intérieur et les îles. Enfin, je voudrais rappeler à tous les Calédoniens que nous avons procédé à une baisse de la marge des grossistes en Nouvelle-Calédonie, qui a largement compensé la hausse des taxes", explique le porte-parole du gouvernement Thierry Cornaille. Pour le gasoil, une taxe a été votée par le Congrès pour augmenter son prix de 4,5 francs afin de financer notamment le projet Néobus.