nouvelle calédonie
info locale

Air Calédonie : 504 vols annulés en un an

transport aérien
504 vols supprimés en un an chez Air Calédonie
En un an, Air Calédonie a du supprimer 504 vols. ©NC1ère
Depuis un an, les mouvements de grèves des contrôleurs aériens se succèdent. Pour Air Calédonie, la situation a entraîné la suppression de plusieurs centaines de vols et de lourdes pertes économiques.
Jeudi, un nouveau mouvaient de grève des contrôleurs aériens, lancé cette fois par la CGT, a perturbé le trafic des vols intérieurs. Au cours de cette journée, le volume du trafic aérien a du être divisé de moitié.

Au total, ce ne sont pas moins de dix conflits liés aux contrôleurs aériens qui ont affecté la compagnie aérienne Air Calédonie depuis septembre 2014, soit à peine plus d'un an. Cela représente un total de vingt jours de grève.

Les conséquences financières sont très lourdes pour Air Calédonie. Selon les sources, les pertes représenteraient 110 millions de francs CFP. Au cours de ces douze mois, la compagnie a du supprimer 504 de ses vols, entre les îles Loyauté et la Grande Terre. De plus, la compagnie locale a été contrainte il y a quelques semaines de supprimer sept rotations hebdomadaires.
 
"Avec 480.000 passagers, on envisageait un résultat légèrement excédentaire de 15 millions", explique Samuel Hnepeune, le président directeur général d’Air Calédonie. "Malheureusement, avec ce qui est en train de se passer, on ne les fera pas."

Pour Samuel Hnepeune, ce qui est regrettable est que des efforts ont été faits pour rétablir la structure financière de la compagnie, qui va replonger dans un déficit important.  

Ecoutez les propos de Samuel Hnepeune au micro de Dave Waheo-Hnasson et Michel Bouillez pour NC1ère :

ITW Hnepeune 09/10/15


Mais il n'y a pas que la compagnie aérienne à être affectée par ces mouvements sociaux. Les professionnels du tourisme des Îles se retrouvent directement concernés par les suppressions de vols. Ils attendent des baisses de retombées de 20% à 25%.

"L'année dernière, avec 18.000 fréquentations touristiques aux îles Loyauté, on avait des retombées économiques de près de 400 millions', commente Jean-Jacques Ajapuhnya, directeur du GIE destination îles Loyauté. "Je pense que cette année, on n'atteindra pas les objectifs, en termes de fréquentation et de retombées économiques".   

Ecoutez les propos de Jean-Jacques Ajapuhnya au micro de Dave Waheo-Hnasson et Michel Bouillez pour NC1ère :

ITW Ajapuhnya 09/10/15

 

Publicité