publicité

Le Vanuatu invente « l'auto-grâce »

Au Vanuatu rien ne semble impossible, même quand quelqu'un est condamné pour corruption, il y a toujours moyen de s'arranger. Le Speaker du Parlement, actuellement Président de la République par intérim, s'est « auto-grâcié », et il a aussi annulé la condamnation des 13 autres députés.

// Reconnu coupable d'avoir touché des pots de vin, Pipite Marcellino a annulé sa condamnation et celle de ses 13 collègues, pour garantir la stabilité politique du Vanuatu. © Photo: Government of Fiji
© Photo: Government of Fiji // Reconnu coupable d'avoir touché des pots de vin, Pipite Marcellino a annulé sa condamnation et celle de ses 13 collègues, pour garantir la stabilité politique du Vanuatu.
  • Caroline Lafargue - ABC Radio Australia
  • Publié le
Pipite Marcellino a décidé de grâcier tous les membres du gouvernement condamnés pour corruption, y compris lui-même. 
 
Vendredi,14 députés et membres du gouvernement ont été reconnus coupables d'avoir de corruption. Parmi eux, l'actuel vice-Premier ministre, Moana Carcasses, qui a reconnu avoir offert 452 000 dollars à 13 députés et ministres. Mais il a toujours nié l'objectif, c'est-à-dire obtenir le soutien de ces politiciens pour renverser le gouvernement grâce à une motion de censure. 
 
Parmi ces députés, outre Moana Carcasses, il y a le Speaker du Parlement vanuatais, Pipite Marcellino. Le Président de la République, Baldwin Lonsdale, étant parti à l'étranger ce week-end, le Speaker assure l'intérim en son absence. Il a mis ce remplacement à profit pour annuler sa propre condamnation et celle des 13 autres députés et ministres. Pipite Marcellino: « J'ai pris cette décision pour maintenir la paix et l'unité dans notre pays. Nous savons tous ce qui s'est passé aux Îles Salomon, à Honiara, il y a quelques années. Nous avons vu ce qui s'est passé à Bougainville, en Papouasie Nouvelle-Guinée, et à Fijdi également. Donc en tant que Président par intérim, j'ai pris cette décision. » 
 
Officiellement, Pipite Marcellino veut éviter l'instabilité politique au Vanuatu, instabilité qui pourrait mener à des troubles, à des émeutes. En effet, si les 14 députés étaient bel et bien condamnés, le gouvernement chuterait, et il ne resterait plus que 20 députés au Parlement - qui compte 33 sièges.  
 
La décision du Speaker de grâcier les 14 députés, y compris lui-même, crée l'indignation. Jenny Ligo, une Vanuataise qui milite contre la corruption, estime que  « c'est une honte », et que Pipite Marcellino a durablement « terni la réputation du Vanuatu »
 
Mais selon Cheryl Saunders, professeure de droit à l'université de Melbourne, si l'on s'en tient au texte de la Constitution, Pipite Marcellino n'a rien commis d'illégal : « La Constitution vanuataise autorise le Président à grâcier des personnes qui ont été condamnées. Et le texte ne prévoit aucune restriction, en d'autres termes, selon la Constitution, le Président peut se grâcier lui-même. Et si le Speaker assure l'intérim pendant que le Président est à l'étranger, alors il jouit des mêmes pouvoirs que le Président, donc oui, il peut s'auto-grâcier, aussi surprenant que cela puisse paraître. » 

Pipite Marcellino affirme avoir pris conseil auprès de cinq avocats avant de prendre sa décision. 

Sur le même thème

  • Vanuatu

    Le d'Entrecasteaux interdit d'accoster à Anatom

    Le bâtiment multi-missions de la marine nationale n'a pas pu toucher l'île vanuataise d'Anatom où il devait effectuer une mission humanitaire dans le cadre de la traditionnelle opération «Castor». En toile de fond, le litige entre Paris et Port-Vila sur les îles Matthew et Hunter. 

  • Vanuatu

    Quand la question de Matthew et Hunter refait surface

    La vieille polémique sur la possession des îles Matthew et Hunter a été relancée par un communiqué du FLNKS. Les députés et l'un des deux sénateurs de Nouvelle-Calédonie répondent par une fin de non-recevoir. 

  • Vanuatu

    Air Vanuatu se sent pousser des ailes

    La compagnie aérienne du Vanuatu a signé un contrat avec Airbus pour quatre nouveaux appareils. Un accord qui entre dans un cadre plus global : stimuler l’économie grâce au développement du tourisme. L’aéroport de Port-Vila pourrait devenir l’un des principaux hubs de la région. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play