Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie : Taruia Krainer vainqueur à La Foa

sportncla1ère
étape 4
Taruia Krainer (OPT) et Federico Borella (ACLN) dans l’ascension du col de Farino. Le premier gagne l’étape, le second prend le maillot jaune ©Erik Dufour
La 4e étape du tour cycliste de Nouvelle-Calédonie a été remportée par Taruia Krainer, de l’équipe OPT. Il s’impose au finish devant l’Italien Federico Borella, nouveau maillot jaune.

Un départ fictif depuis le boulodrome Victor Desplanques, un départ réel devant la mairie de La Foa, et la caravane a pris la direction de la plage de Ouano pour une petite incursion avant le retour à La Foa. Mais sur la route de Ouano, une surprise de taille attendait les coureurs, avec une portion de route dégradée, en terre, qui a occasionné un grand nombre de crevaisons. Certains prétendants à la victoire finale y ont perdu beaucoup de temps, et certains y ont même abandonné leurs ambitions de victoire.

Au retour vers La Foa, c’est vers Forêt noire qu’un groupe de 4 hommes a placé une échappée. Parmi eux, Taruia Krainer, le coureur de la formation OPT, et Federico Borella, l’Italien de l’équipe ACLN Dumbéa. Le maillot jaune, Francesco Castegnaro, avait réalisé au préalable un beau travail préparatoire pour son équipe, et les fuyards ont maintenu leur effort après avoir placé leur attaque, totalisant 20 puis 50 secondes d’avances sur un premier peloton, lui-même suivi par le reste des troupes.

AU pied du col Léonard, à Farino, les leaders n’ont pas fléchi, ils ont gravi le col sans encombre, avant de redescendre vers La Foa, ils savaient à cet instant que leurs poursuivants ne reviendraient plus, car il restait 10 km de plat à parcourir.

Le groupe des 4 échappés s’est scindé en deux dans l’ascension, Taruia Krainer et Federico Borella ont terminé la course en duo. Comme le veut la règle dans les courses à étapes, l’Italien a laissé la victoire du jour à Taruia Krainer, sachant que le maillot jaune resterait dans la formation ACLN en changeant simplement d’épaules. Après Catagnero, Borella devient le nouveau leader du classement général, mais il reste 8 étapes avant l’arrivée à Nouméa.