publicité

La tribu de Boyen à Voh a désormais son aire marine protégée

Le site a été inauguré ce vendredi par la province Nord sur le front de mer. Un évènement partagé avec l’ensemble des pêcheurs et des coutumiers de la région. Un panneau indiquant entre autres les limites de cette zone protégée a été dévoilé au public.

  • Cédrick Wakahugneme (avec IP)
  • Publié le
Lucia Dounezek est pêcheuse professionnelle à Témala. Lorsque s’annonce la saison de la pêche de l’holothurie, elle n’hésite pas à s’aventurer sur le plateau, non loin du front de mer de la tribu de Boyen. La culture de la biche de mer est périodique. Depuis quelques années, elle se développe et permet une rentrée d’argent non négligeable pour les familles de la région. Ce projet d’aire marine protégée a été porté par les coutumiers et les pêcheurs en 2007. Il s’agit pour ces derniers de se pencher sérieusement sur la pêche du concombre de mer et d'avoir un regard sur la ressource pour les générations futures.
 

La province Nord compte cinq aires marines protégées

Grâce au soutien de la province Nord, plusieurs zones ont été répertoriées afin d’évaluer et de quantifier l’ensemble des espèces. Un cadre a notamment été élaboré au sein de l’AGDR, l’Aire de gestion durable des ressources de Kan-Gunu.La province Nord compte cinq aires marines protégées dont celle de la tribu de Boyen. On y trouve la réserve de nature intégrale de Nékoro sur la commune de Poya, l’aire marine protégée de Hyabé-Lé Jao à Yambé sur la commune de Pweevo, les deux dernières étant situées à Hienghène.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play