L'actu en bref de ce mercredi 11 novembre 2015

Actu en bref de ce mercredi 11 novembre
©Polynésie 1ère

 Condamné lundi à trois ans de prison fermes dans l’affaire du marché de la 3G par le tribunal de Nouméa, le défiscaliseur Jean-Marc Bruel a été interpellé mardi matin par les gendarmes dans un hôtel de Moorea en Polynésie.

 

Sous le coup d’un mandat d’arrêt, il doit être placé en détention à la prison de Nuutania avant son transfert vers Nouméa.
Dans cette affaire de la défiscalisation de la 3G  trois prévenus ont été déclarés coupables des faits de favoritisme et de prise illégale d’intérêts, ou de complicité. Des peines de prison assorties de cinq ans d’inéligibilité pour Harold Martin, et d’une interdiction définitive d’exercer le métier "d’arrangeur en défiscalisation" pour Jean-Marc Bruel. 
Jean Marc Bruel a donc été interpellé hier. A la demande du parquet de Nouméa, les gendarmes de Moorea sont allés chercher l’homme d’affaires dans l’hôtel dans lequel il séjournait. Ce dernier les a suivis sans opposer aucune résistance.

 


Soutenir les sociétés avec un plan sur mesure pour les jeunes entrepreneurs. La CCI souhaite accompagner les chefs d’entreprises. Un plan stratégique de développement a été validé


L’innovation sera au cœur des projets de la CCI pour les 4 prochaines années.
La Chambre de Commerce et d’Industrie vient de valider son Plan stratégique de développement pour 2016-2019. Il se décline en 5 axes stratégiques et 13 objectifs, dont celui de redonner confiance aux entrepreneurs afin de donner un nouvel élan au secteur du commerce et de l'industrie.   

Les ateliers du tourisme ont été lancés hier


Et parmi les axes qui seront développés, le tourisme de croisière ou comment valoriser et dynamiser un secteur pour sortir du tout nickel.
Justement, les Ateliers du tourisme ont été lancés hier.Un objectif ambitieux de la province sud : accueillir un million de croisiéristes en 2020.Pour cela il faudra se donner les moyens. Le port autonome pourra-t-il accueillir ce million de croisiéristes en 2020 alors qu’on n’atteint même pas la moitié aujourd’hui ? Et à quel prix ? Autant de questions auxquelles devront répondre ces Ateliers du Tourisme pendant ces prochains mois. Objectif : établir un schéma de développement touristique pour les prochaines années.
Un million de croisiéristes, c’est ambitieux…Mais il faut se mettre au travail selon la vice-présidente de la province Sud, en charge du tourisme

Ces Ateliers interviennent 10 ans après les Assises du tourisme qui se sont tenues en 2004 et 2005. Les trois provinces et les acteurs de la filière vont se pencher sur 9 thèmes dès lundi prochain. En sortiront les actions prioritaires à mettre en place les années à venir.


La réponse de Calédonie Ensemble au parti les Républicains à propos des réformes économiques et fiscales


Il y a une semaine Sonia Backes et Gregoire Bernut appelaient de leur vœu « une relance de la machine économique ».
Ils entendaient déposer avant la fin de l’année un projet de loi pour réformer l’impôt sur le revenu et favoriser les classes moyennes.
Pour Calédonie Ensemble, il s’agit d’amnésie et de démagogie.
Philipppe Dunoyer, le porte parole de Calédonie Ensemble répond aux Républicains à propos des réformes économiques et fiscales.
"Le groupe est mal placé pour donner des leçons" selon Philippe Dunoyer, le porte parole des Républicains. 
Les Républicains ont déposé sur le bureau du Congrès une proposition de délibération visant effectivement à modifier le barème de l’impôt sur le revenu.
Nous sommes convaincus estiment les Républicains, que cette mesure redonnera du pouvoir d’achat à des milliers de calédoniens et contribuera à la relance de la consommation.

 

Ce mercredi est donc un jour férié. La France célèbre l’armistice, signé le 11 novembre 1918 et qui  marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale, la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne.

 
Il y aura ce mercredi une cérémonie du 11 novembre particulière à l'île des Pins au marché de VAO à partir de 10h. Un hommage sous forme d'exposition va être rendu aux tirailleurs kunies. L'association In Memoriam a retrouvé la trace de certains d'entre eux qui sont parti combattre dans les tranchées. Et elle cherche à en savoir plus sur les autres engagés de l'île des Pins. Stephane Tanoumaitre de conférence en histoire à la retraite membre de l’association In Memoriam.
Une cérémonie commémorant ce 97ème anniversaire de l’Armistice de 1918 aura lieu ce matin à 9 h sur la place Bir-Hakeim à Nouméa.
Une cérémonie en présence du haut commissariat avec toutes autorités civiles et militaires du territoire.
 

L’Assemblée Générale de la fédération des GDPL pays (groupement de droit particulier local) ce sera samedi (14) à Poindimié à la tribu de Tibarama


L’occasion pour les représentants des nombreux GDPL des 3 provinces de partager leurs diverses expériences en bien ou en mal
(sur les 800 en tout nombreux sont les GDPL qui sont en sommeil)
L’occasion aussi de reflechir aux modifications necessaires pour plus d’efficacité
LE PDT de la fédération des GDPL pays Julien Boanemoa
 

 L’actualité en France et dans le monde :

 
Européen convaincu connu pour son franc parler, l'ancien chancelier Helmut Schmidt, grande figure de la social-démocratie allemande qui a incarné la "Realpolitik" durant la guerre froide, est décédé mardi à 96 ans.
 
La Russie a rejeté mardi les accusations de dopage et de corruption qui l'accablent et a promis des réponses rapides pour éviter d'être bannie des JO-2016 à cause de cet énorme scandale qui menace de s'étendre à d'autres pays et d'autres sports.
 
David Cameron a menacé mardi d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne s'il n'obtenait pas les réformes qu'il réclame, en présentant ses exigences avant un référendum qu'il considère comme la "décision d'une vie".
 
Plus de 43 ans après les faits, l'enquête sur la tuerie du "Bloody Sunday", l'un des épisodes les plus sombres des violences qui ont déchiré la province britannique d'Irlande du Nord pendant trois décennies, a abouti mardi à l'arrestation d'un ancien soldat de Sa Majesté.
                 
 
Les utilisateurs américains de smartphones sont désireux de protéger leurs données privées, mais cela peut s'avérer difficile vu l'énorme quantité d'applications disponibles et leurs conditions d'utilisation très variables, selon une étude publiée mardi.
 
 

 

 

 
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live