Vers une faillite économique de la Nouvelle-Calédonie? Le cri d'alarme de Gaby Briault

économie
Plaidoyer pour un modèle de développement économique calédonien
©@NC1ere GLB
Retiré- provisoirement? - de la vie politique active, Gaby Briault sort un nouveau livre dans lequel il lance un cri d'alarme. Dès 2016, la Nouvelle-Calédonie pourrait se trouver en situation de faillite économique. Selon l'ancien élu, il faut réinventer un modèle calédonien de développement. 
Est-ce le fait de ne plus être élu? de ne plus avoir, pour l'instant, d'obligations électorales? En parcourant le dernier ouvrage de Jean-Claude Briault, dit " Gaby" Briault, on sent l'ancien membre du gouvernement et conseiller municipal libéré. Il faut avouer qu' il n'y va pas toujours avec "le dos de la cuillère". Pour lui, le constat est alarmant;  la Nouvelle-Calédonie est au bord de la faillite économique et il compare même la situation à la crise grecque; si rien n'est entrepris rapidement, les conséquences sociales et politiques seront très lourdes.


Dans cet ouvrage d'une centaine de pages, qui se lit très facilement, l'auteur revient sur 50 ans de vie économique calédonienne.
Des crises, la Nouvelle-Calédonie en a déjà connu plusieurs mais pour Jean-Claude Briault, les hommes politiques n'ont pas forcément retenu les leçons du passé. Critique contre ses adversaires politiques, il n'évite pas les coups de griffe classiques mais il n'épargne pas non plus son propre camp. Pour lui, la cécité des responsables calédoniens doit cesser.


Article 27, faillite économique envisagée, Jean-Claude Briault n'est guère optimiste. A moins, très rapidement, d'une prise de conscience générale. Et de préconiser une remise à plat des ressources fiscales et un changement de culture économique globale qui consisterait à remettre l'entreprise, créatrice d'emplois, au coeur de toutes les politiques publiques.
L'urgence consiste à inventer au plus vite un modèle de développement économique taillé pour la Nouvelle-Calédonie, loin des "copier-coller" habituels, inadaptés à la situation réelle du pays.

A n'en pas douter, l'ouvrage plaira ou agacera selon les convictions de chacun. Mais il a le mérite de poser de vraies questions alors que la Nouvelle-Calédonie, quelle que soit l'évolution institutionnelle qui sera choisie, est à la croisée des chemins.