Claude Babin, la mémoire du Phare Amédée

patrimoine
Claude Babin, la mémoire du Phare amédée
Claude Babin, la mémoire du Phare Amédée ©NC 1ère
Le Phare Amédée fête cette année ses 150 bougies. Pour l'instant, impossible de le visiter car l’édifice subit un lifting. Auprès du centenaire, un compagnon toujours fidèle, Claude Babin.
C’est l’une des attractions touristiques majeures de la Nouvelle-Calédonie. Une structure métallique de 56 mètres de haut le Phare Amédée, est aussi un monument classé qui fête ses 150 ans.

Auprès du centenaire un compagnon toujours fidèle. Il s’agit de Claude babin, le plus ancien gardien de phare encore en activité. L’homme a connu trois ravalements extérieurs et intérieurs et les 247 marches qui montent jusqu’en haut du phare il les a gravies des centaines de fois.

Depuis huit mois le phare Amédée est en rénovation. La main courante  de l’escalier en colimaçon a été entièrement  refaite, et la peinture aussi jusqu’à la chambre de  garde.

Découvrez le portrait de Claude Babin, responsable d’exploitation au service Phares et Balises de la Nouvelle-Calédonie. Un reportage d’Isabelle Braouet et de Michel Bouilliez

Pour en savoir un peu plus sur le phare Amédée, Valérie Vattier, directrice du Musée maritime de la Nouvelle-Calédonie, sera l’invitée ce soir du journal télévisé présenté par Dave Waheo-Hnasson.