L'actu en bref de ce mercredi 18 novembre 2015

en bref
©NC 1ère

Feux de brousse: le Nord et le Sud brûlent toujours

Les incendies n’ont pas cessé ces derniers jours. 8 incendies étaient en cours hier soir dans le Nord et 15  dans le Sud. Des feux sur la commune de Koné à Ouaté, un feu inaccessible, qui a déjà brûlé 600 hectares de végétation.
Depuis septembre jusqu’à ce jour, c’est 570 départs de feux et 7258 hectares partis en fumée.
 

Jean-Marc devra verser une caution

Le «défiscalisateur» Jean-Marc Bruel, interpellé à Moorea à Tahiti le 11 novembre dernier, va être remis en liberté dans les prochaines heures, moyennant le versement d’une caution de 50 millions de francs.
L’homme d’affaires avait été condamné par le tribunal correctionnel de Nouméa à 3 ans d'emprisonnement dans l’affaire de la 3G.
La Cour d’appel a donc accordé hier la demande de liberté déposée par l’avocat de Jean-Marc Bruel, la peine de prison étant suspendue en attendant le jugement en appel de l’affaire.
Jean-marc Bruel est toutefois soumis à un contrôle judiciaire relativement contraignant… L’homme d’affaire devra notamment demander l’autorisation pour quitter la Nouvelle-Calédonie. Il lui est également interdit d’entrer en contact avec les autres acteurs de la procédure, à savoir Harold Martin et Thierry Granier.

Le gouvernement n’accorde pas les autorisations à la SLN pour les exportations de minerai

Le Gouvernement a donc refusé à une large majorité d’autoriser la SLN d’exporter du minerai à faible teneur vers le Japon. Son client était la société PAMCO, il faut dire qu’un avis défavorable avait été donné par le comité consultatif d’exploitation de minerai, il y a quelques jours. Cette demande concernait un million de tonnes. Une mauvaise nouvelle pour la SLN mais un choix défendu par le gouvernement.
Le  gouvernement qui a également émis des observations sur le projet de décret de fichier national d’acquisition et de détention d’armes …en résumé C’est Oui pour l’exécutif, sauf pour ceux qui ont été condamnés. Le gouvernement a rappelé sa ferme opposition aux quotas d’armes.