nouvelle calédonie
info locale

Attentats de Paris : les musulmans de Calédonie dénoncent "des criminels"

attentats
Centre islamique de Nouméa
Centre islamique de Nouméa ©NC1ère
En Nouvelle-Calédonie aussi, la petite communauté musulmane est sous le choc au lendemain des attentats de Paris. Ses membres parlent de barbarie et saluent la réaction de la France, qui, selon eux, n'a pas joué le jeu des terroristes et est restée unie.
Environ 300 personnes d'origine musulmane vivent en Nouvelle-Calédonie. Parmi eux, on compte entre 200 et 300 pratiquants. Descendants de déportés arabes, d'immigrants indonésiens, Africains récemment installés sur le Caillou... Les origines ethniques et géographiques de cette communauté sont diverses. 
 
Au lendemain des attentats qui ont eu lieu à Paris vendredi dernier, même à plus de 20.000 kilomètres de l'Hexagone, les musulmans calédoniens réagissent face à l'horreur. A la mosquée de Nouméa, les fidèles dénoncent un acte odieux. "C'est le monde entier qui a été boulversé", explique Affif. "C'est une onde de choc terrible". 
 
Le jeune homme insiste pour rappeler que les auteurs des attentats sont "des criminels". Il souligne que l'Islam est "une religion de bien, de paix, de fraternité."
 
Pour beaucoup de musulmans, les récents attentats ont provoqué une nouvelle vague de suspicion à leur égard. "L'amalgame est fait directement. Beaucoup moins ici, parce qu'on est à 22.000 kilomètres. Mais en métropole, il y a une forme de suspicion à l'égard des musulmans", poursuit Affif. "Pour les musulmans, c'est une double peine, car on est aux antipodes de ces gens-là".
 
Pour autant, le jeune homme salue la réaction de la population française, qui, d'une manière générale, a selon lui su rester unie. "Les gens ont bien compris que le message des criminels, c'est diviser pour mieux régner et provoquer la haine", explique le jeune homme. "Je suis agréablement surpris de voir que la France, même en temps de crise, il y a un esprit qui est extrêmement positif. Les gens recherchent l'union, la cohésion. Ce n'est pas un message de haine qui est diffusé. Nous, en tant que musulmans, ça nous donne un peu d'espoir pour lutter contre ces criminels à l'échelle planétaire".
 
Et les personnes de confession musulmane ne sont pas épargnées par les attentats. "On est tous à la même enseigne. Ce fameux 13 novembre, il y a eu des Noirs, des musulmans, des athées qui sont morts. Ce sont des gens qui ont une idéologie de barbare, de destruction", conclut Affif. 
 
Des images de Bernard Lassauce et Nicolas Fasquel pour NC1ère : 
En Nouvelle-Calédonie aussi, la petite communauté musulmane est sous le choc au lendemain des attentats de Paris. Ses membres parlent de barbarie et saluent la réaction de la France, qui, selon eux, n'a pas joué le jeu des terroristes et est restée unie.