La viande calédonienne à la fête

consommation
Festi Viande au Parc des Grandes Fougères, samedi 21 novembre 2015
Festi Viande au Parc des Grandes Fougères, samedi 21 novembre 2015 ©NC1ère
Ce samedi, la viande de Nouvelle-Calédonie était à l'honneur avec le Festi Viande, à la Halle de Ducos. Les amoureux de viande ont fait vibrer leurs papilles avec des dégustations aussi nombreuses que variées.
Mettre en valeur la viande calédonienne, c'est le but que se fixent les organisateurs du Festi Viandes, qui se tenait ce samedi à la Halle de Ducos. 
 
"L'objectif principal de ce salon est de faire la promotion des produits locaux, qui sont d'excellente qualité", explique Sylvain Sauvage, directeur de l'Interprofession viande de Nouvelle-Calédonie (IVNC).  
 
De nombreux bouchers, présents sur l'événement, découpent et proposent de la viande au public : du boeuf essentiellement, mais aussi de l'agneau, du veau, du cerf et du porc. A côté des bouchers, l'idée est aussi de faire valoir en amont le travail fourni par les éleveurs. 
 
Le mois dernier, un rapport choc publié par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avais mis en lien le risque de cancer colorectal avec la consommation de viande transformée, comme la charcuterie ou les saucisses. Un coup dur pour certains acteurs de la filière. Mais en Calédonie, l'annonce ne semble pas avoir découragé les amateurs de viande qui étaient nombreux à avoir fait le déplacement ce samedi.
 
"Les bouchers, les professionnels aujourd'hui, ne ressentent pas un phénomène de ralentissement", poursuit Sylvain Sauvage. "Les Calédoniens sont des carnivores et c'est peut-être pour ça que ce genre d'annonces a peu d'effets en Calédonie. Le consommateur est habitué à la viande, à des traditions culinaires autour de la viande et on ne change pas les habitudes aussi facilement". 
 
Sur le festival, des chefs ont mis les petits plats dans les grand pour régaler les papilles des festivaliers.  
 
"On a cuisiné ensemble toute la nuit pour préparer des petites dégustations", explique un chef cuisinier. "Des carrés d'agneau, on a fait des petites brochettes de cerf avec de l'ananas. On apprend avec les gens à tester des goûts, des textures différentes". "On a fait des mini-hamburgers de boeuf avec des champignons, des petits oignons, on a fait une terrine de cerf pour Noël avec du foie gras, des petits légumes, du whisky de vingt ans d'âge", ajoute un autre. 
 
Du côté du public, les réactions sont unanimes et enthousiastes. 
 
De passage sur le Caillou pour les vacances, Mado profite de la viande calédonienne. "C'est très bon, c'est très tendre", explique-t-elle. "On a goûté le veau et on vient goûter le tartare de boeuf. Ca change de chez nous, ce n'est pas du tout le même goût". 
 
"Vraiment excellent, c'est tendre", renchérit Simone, une cuisinère aguerrie. "Maintenant, il y a la façon de cuire. Si vous ne savez pas cuire une viande, elle est détestable."
 
Ecoutez les réactions du public au micro d'Isabelle Peltier pour NC1ère La Radio : 

Festiviande 211115

 

Retrouvez les images de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry pour NC1ère : 
Ce samedi, la viande de Nouvelle-Calédonie était à l'honneur avec le Festi Viande, à la Halle de Ducos. Les amoureux de viande ont fait vibrer leurs papilles avec des dégustations aussi nombreuses que variées.