Près de 900 bébés ont reçu leur arbre à Nouméa

société
Une naissance, un arbre
Initiative "Une naissance, un arbre" (images d'archives) ©Facebook
Ce samedi, à l'invitation de la mairie et de l'association Mocamana, près de 900 familles de Nouvelle-Calédonie se sont rassemblées afin de planter un arbre pour leur bébé. Une opération qui a mêlé émotion et protection de l'environnement.
L’opération « une naissance, un arbre », a été reconduite ce samedi pour la troisième fois. Cette année, l'édition est double, puisque les parents des bébés de 2014 ont été invités le matin à venir planter un arbre, et les parents des bébés de 2015 ont fait de même l'après-midi.
 
Lier l’enfant à la terre, à son environnement, et à sa ville, c’est le but de l’opération. "On a envoyé 2300 invitations", explique Patricia Van Riswick, adjointe à la maire de Nouméa en charge de l’état civil et des services aux populations.
 
Pas loin de 900 arbres ont été plantés au cours de la journée. Entre 800 et 900 bébés ont donc désormais un arbre à leur nom sur l’espace situé au 6ème kilomètre, entre les écoles Marie Courtot et Les Iris. Sur chaque arbre planté, on indique le nom et la date de naissance de l'enfant.
 
"Après l'enfant peut venir voir l'arbre quand il veut, s'en occuper", poursuit Patricia Van Riswick. Prochainement, les parents recevront une nouvelle invitation pour voir l'évolution de l'arbre de leur enfant. "Une fois qu'on a planté son arbre, ce sont les racines d'un enfant en Calédonie".  
 
Cette année, pour la première fois, l’association Mocamana est venue prêter main-forte aux 53 agents de la ville mobilisés pour aider les parents à planter l’arbre de leur bébé. Cinq essences de forêt sèche, donc plus ou moins menacées, étaient proposées. L’occasion de faire un geste pour la préservation de l’environnement.
 
"Ce sont des plantes qui sont de toute façon menacées étant donné que les zones de forêt sèche sont de plus en plus réduites", explique Constant, un membre de l’association Mocamana. "Ce qui motive aussi les familles, c'est l'alliance avec le côté environnement. On sait qu'on fait quelque chose d'utile". 
 
Jacques et Mylène ont planté un arbre pour leur petite Djayana. "Ca fait plaisir et c'est pour elle aussi plus tard, comme ça elle va venir voir comment son arbre évolue", sourit Jacques. 
 
Annelise est venue avec son mari pour la petite Chiara, qui a huit mois et demi. "Papa avait bébé dans les bras pendant que maman avait les mains dans la terre, en train de creuser pour installer cet arbre qui j'espère va grandir et être lié à notre petite puce tout au long de sa vie".   
 
Ecoutez la réaction d'Annelise au micro d'Isabelle Peltier pour NC1ère La Radio :   

ITW Annelise 211115