publicité

Bientôt un nouveau pont sur la Ouenghi

D'ici un an, la RT1 ne devrait plus passer sur l'actuel pont de la Ouenghi, mais sur un nouveau pont, plus large, et donc moins dangereux.

Le vieux pont étroit fera bientôt partie du passé. © NC1ère
© NC1ère Le vieux pont étroit fera bientôt partie du passé.
  • Par Elif Kayi
  • Publié le
Le pont de la Ouenghi, situé entre Tomo et Boulouparis, est considéré par les automobilistes circulant sur la RT1 comme un des points noirs de cette route. Les accidents y sont en effet fréquents. 
 
A titre d'exemple, en 2007, un homme a été tué dans une collision frontale avec un camion. 
 
Le problème de cet ouvrage, qui date déjà de la Première Guerre Mondiale, réside dans sa largeur. Le pont, qui en bordure affiche une largeur de 5,5 mètres au total, est en effet trop étroit pour permettre à deux poids-lourds de se croiser. 
 
D'ici un an, il sera fermé à la circulation. Il ne sera pas détruit mais un autre ouvrage verra le jour, à côté. 
"Le grand changement par rapport à l'ouvrage actuel, cela va être sa largeur", commente Pascal Jolly, directeur de la DITTT. "En bordure, on a une chaussée qui fait 5,50 mètres, donc qui ne favorise pas le croisement de véhicules. Demain, on aura deux voies de 3,50 mètres."
 
Ce nouveau pont devrait être mis en service au début de l'année 2017. Cette initiative s'inscrit dans le plan quinquennal d'aménagement du réseau routier. 
 
"La Nouvelle-Calédonie dépense aujourd'hui aux alentours de trois milliards de francs par an pour la rénovation de son réseau routier", rappelle Gilbert Tuiyenon, membre du gouvernement chargé des infrastructures publiques et des transports. 
 
Retrouvez le reportage de Judith Rostain et Gaël Detcheverry pour NC1ère : 
PONT-OUENGHI-041215

 


Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play