publicité

De plus en plus de drones et une réglementation souvent mal connue

La réglementation pour l'usage des drones est très stricte en Nouvelle-Calédonie, même pour les particuliers. Ces derniers ne sont toutefois pas toujours suffisamment informés.

© NC1ère
© NC1ère
  • Par Elif Kayi
  • Publié le
Prendre des images professionnelles avec un drone ne s'improvise pas. Sur le Caillou, une douzaine de professionnels sont déclarés. 
 
Pour pouvoir exercer cette activité, il faut respecter un cahier des charges scrupuleux : brevet de pilote d'ULM, respect absolu des règles de vol dans les espaces aériens contrôlés, altitude, perimètre de vol...
 
"On prend l'exemple de l'îlot Maître et du Phare Amédée, on a l'impression qu'on est en plein mer et que tout va bien, alors qu'en fait, cette zone est contrôlée par l'aviation civile", explique Gill Chabaud, cadreur technicien. 
 
Les particuliers, eux, sont moins bien informés. Pourtant, ce type d'objets est de plus en plus plébiscité par le grand public.
 
"Nous, on informe simplement qu'il faut éviter de s'en servir devant tout ce qui est aéroport", explique Didier Lamielle, gérant d'un magasin de jouets, qui a vu cette année sa vente de drones multipliée par quatre par rapport à 2014. "A part ça, il y a des fréquences à respecter et les lieux, en ville, normalement, c'est interdit". 
 
Pourtant, la réglementation de l'usage de drones, mais pour les particuliers, est très précise.  
 
Retrouvez le reportage en images de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry pour NC1ère : 
DRONES-101215

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play