nouvelle calédonie
info locale

Le gouvernement souhaite voir des Calédoniens parmi les candidats au Vice-Rectorat

politique
Thierry Cornaille
Thierry Cornaille, porte-parole du gouvernement de Nouvelle-Calédonie ©Martine Nollet (NC1ère)
La proposition de l'Etat pour le poste de vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie a été rejetée à l'unanimité par le gouvernement. Ce dernier demande une liste de plusieurs noms, parmi lesquels il souhaite voir figurer des Calédoniens.
Ce mardi matin, le Gouvernement a émis à l’unanimité un avis défavorable à la nomination de Jean-Charles Ringard, en qualité de vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie. 
 
La proposition de ce dernier à ce poste émanait de l'Etat. Mais l’ensemble des formations de l’exécutif souhaite se voir proposer une liste composée de plusieurs noms, et qui intégrerait des noms calédoniens.
 
"C'est un voeu que nous exprimons très régulièrement, notamment dans les nominations dans les directions mixtes, de compétence Etat et Nouvelle-Calédonie, que l'Etat ne propose pas un nom mais une short list de deux ou trois noms", commente le porte-parole du gouvernement Thierry Cornaille. "Nous souhaitons que des candidats calédoniens soient désignés, bien entendu". 
 
Ecoutez les propos de Thierry Cornaille au micro d’Isabelle Peltier pour NC1ère La Radio :  

ITW Cornaille 221215

 

Le porte-parole du gouvernement a également précisé qu’un candidat calédonien avait déposé sa candidature, sans que celle-ci ait été prise en compte par l’Etat. Il s’agit de la candidature de Claude Constant, inspecteur d’Académie et actuel directeur de cabinet d’Hélène Iékawé. 
 
D’autres Calédoniens pourront déposer leur candidature pour figurer sur la liste souhaitée par l’exécutif calédonien.
Publicité