publicité

Hienghène navigue sur l’eau

La première navette fluviale de la commune de Hienghène a été mise en service ce mardi sur le ponton de Wérap. Ce tout nouveau transport maritime va permettre à la population des tribus de regagner facilement le village pour faire ses achats. Deux rotations sont prévues chaque semaine.

La première navette fluviale de Hienghène a été mise en service mardi © Cédrick Wakahugnème NC 1ERE
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE La première navette fluviale de Hienghène a été mise en service mardi
  • Cédrick Wakahugnème (avec SR)
  • Publié le
C’est une petite révolution pour la population de Hienghène. La commune a lancé officiellement son tout nouveau réseau fluvial ce mardi. La première rotation a eu lieu dès 5h30, à bord du Ouleyo (le Napoléon en langue fwâi), un bateau de douze places, réceptionné la semaine dernière, par son capitaine, Bruno Bouaoui. « C’est un rêve qui se réalise. Pourtant, cela n’a pas été facile », souligne le directeur de SARL Daalik (la mer).

L’enfant du Pays a dû attendre cinq ans avant de faire l’acquisition de son navire. « C’est un projet ambitieux et son financement a coûté plus de 16 millions », souline t-il, « grâce au soutien de l’ICAP, la Province Nord et Nouvelle-Calédonie Initiative, j’ai pu constituer un solide dossier pour acheter ce bateau ».
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE

Le premier contact avec la population

La navette accoste à 6H sur le ponton de Wérap. Une première cliente attend. Salomé Lévy, 75ans, curieuse, scrute le bateau de long en large. « C’est la première fois que je vais monter dans la navette », souligne la vieille dame, « là, je vais à la pharmacie au village pour prendre mes médicaments. On prend toujours la voiture et maintenant, c’est le bateau. On pourra se promener en mer ».
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE

Créer du développement touristique

Ce projet de développement fluvial de Hienghène doit permettre à la population des tribus de regagner facilement le village, dans le cadre notamment de la politique touristique de la commune. « Le tourisme à Hienghène, c’est notre or vert », insiste Rolland Bouarat, le 3ème adjoint au Maire de la commune, « les hôtels attendent impatiemment cette navette. Ils sont déjà en contact avec le promoteur pour organiser des excursions en mer ». Des tarifs préférentiels seront établis en partenariat avec l’office du Tourisme de Hienghène.

L’ensemble des tribus pourront en bénéficier

Le marché de ce projet est évalué à plus de 5 millions de FCFP. La commune n’exclue pas l’idée d’étendre les rotations à l’ensemble des tribus côtières. L’objectif est de permettre à l’ensemble des populations de bénéficier de ce nouveau transport. Actuellement, deux rotations sont prévues chaque semaine. Le mardi et le vendredi : départ de Wérap à 6h et à 7h à la tribu de Tanghène.

Le reportage de Gilbert Assawa et de Jean-Noël Mero

Hienghène navigue sur l’eau

 

1 453 247 914

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play