publicité

La guerre fait rage entre les producteurs d’oignons et les grossistes

Les producteurs d’oignons de la province Nord déclarent la guerre aux grossistes et aux centrales d’achats. Ils réclament depuis fin décembre un prix de vente attractif de leurs productions. Grossistes et centrales d’achats menacent de recourir à l’importation.

© NC 1ERE
© NC 1ERE
  • Par Sheima Riahi
  • Publié le
Deux producteurs d’oignons du Nord contestent le prix de vente de la pulpe sur le marché. Ils refusent le prix maximum contractualisé de 260 FCFP/le Kilo, livré à Nouméa et demandent 20 francs de plus pour disent-ils compenser les pertes et le coût du stockage. D’autres agriculteurs du territoire se sont pourtant alignés sur le prix contractualisé.

Les grossistes et les centrales d’achats refusent cette augmentation et n’écartent pas l’idée de recourir à l’importation. L’Interprofession veut privilégier les discussions. Une énième rencontre avec l’ensemble des professionnels est prévue ce mercredi à la Chambre d’Agriculture de Nouméa afin de trouver une solution.

Guy Moulin, Président de l’interprofession fruits et légumes de Nouvelle-Calédonie

oignon


Le reportage de Cédrick Wakahugnème sur des propos recueillis par Jean-Noël Méro et Claudette Trupit

oignon


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play