publicité

L'actu calédonienne en bref de ce samedi 20 février 2016

L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie de ce samedi 20 février 2016...

  • Angélique Souche (avec IP)
  • Publié le

Le nickel au cœur des préoccupations politiques

Face à la crise, violente et durable, les actions et propositions d’urgence fusent. Vendredi, les élus de la province Nord ont voté une avance de 1,2 milliard de francs à la Sofinor pour soutenir la SMSP et donc l’usine du Nord. De son côté, Pierre Frogier demande lui aussi en urgence, que l’Etat prenne le contrôle de la SLN, une disposition conservatoire, c’est-à-dire temporaire, pour que la SLN ne soit pas un sujet d’affrontement avant le référendum de sortie de l’Accord. 
 

Un référendum qui se prépare

Les inscriptions sur la liste électorale spéciale de sortie sont ouvertes jusqu’au 15 avril. 90 % des futurs électeurs seront inscrits automatiquement, mais 15 à 20 000 devront le faire volontairement. Qui et comment ? Réponse sur le site internet mis à disposition par le haut-commissariat : www.referendum-nc2018.fr 
 

Les habitants de Houaïlou se mobilisent pour leur dispensaire

Près de 300 personnes ont manifesté vendredi devant la mairie; les usagers, les coutumiers, les services publics et les médecins ont exprimé leur ras-le-bol face aux vols et aux violences qui touchent cette commune depuis plusieurs mois. Après deux heures et demie de réunion avec la mairie et la gendarmerie, les participants ont décidé de créer un collectif pour combattre ces incivilités.
A noter que parallèlement les élus de la province Nord ont accordé une subvention à la commune de Houaïlou pour l’aider à assurer la sécurité des professionnels de santé d’astreinte au centre médico-social. Une problématique qui n’est pas propre à Houaïlou rappelait le 1er vice-président de la Province Yannick Slamet, et qui doit par conséquent faire l’objet d’une réflexion de fond. 
 

Un pêcheur de Yaté victime d’une attaque de requin vendredi

Information des Nouvelles Calédoniennes… Le jeune homme originaire de la tribu d’Unia aurait été mordu à la main par un squale de 1 mètre 50, alors qu’il pratiquait la chasse sous-marine. Rapidement conduit au dispensaire de la commune, la victime a pu être recousue…une soixantaine de points de suture tout de même…

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play