nouvelle calédonie
info locale

Vincent Bouvier : invité politique de la rédaction télé ce dimanche 21 février

l'invité de la rédaction
Vincent Bouvier
Vincent Bouvier, Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, avec Alexandre ROSADA ©NC 1ère
Le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie était l’invité politique de la rédaction télé ce dimanche 21 février. Il est revenu, entre autres, sur la situation de la SLN et sur les échanges politiques attendus en 2016. 

« L’Etat s’engage à préserver l’avenir de la SLN en Nouvelle-Calédonie »

Sur la situation de la SLN en Nouvelle-Calédonie, le Haut-Commissaire a exprimé la volonté  de l’Etat à trouver des solutions pour la SLN. « Des solutions financières immédiates mais aussi des solutions à termes …L’Etat s’engage à préserver et construire l’avenir de la SLN en Nouvelle-Calédonie ».  Les partenaires calédoniens et l’Etat doivent trouver une solution durable, a-t-il affirmé. Après les années fastes, « nous assistons à une dégradation du marché … pas forcément prévue avec autant de précision par les experts ». Dans cette optique, « nous sommes contraints par cette situation de crise à réagir vite et bien ». Notons que le GTPS -  Groupe de travail des présidents des institutions et des signataires de l'Accord de Nouméa  - se réunit cet après midi au Haut-Commissariat.

« Il n’y a pas eu de contrepartie ! » 

Lors du XIVème Comité des signataires, la question du corps électoral provincial a été réglée. Pour le Haut-Commissaire, « il n’y a pas eu de contrepartie. On n’a pas marchandé le règlement du litige contre autre chose ! » réaffirme t-il. Certes, l’Union calédonienne considère que ce n’est pas juridiquement terminé, mais pour le représentant de l’Etat, « Les groupes politiques ont été représentés lors du Comité des signataires ….certains ont exprimé des réserves…mais ils ont reconnu cependant que la question politique était réglée ! »

« 2016 : année d’une vraie discussion »

Pour Vincent Bouvier, 2016 doit être l’année d’une vraie discussion. Discussion sur l’avenir institutionnel, discussion aussi sur le nickel. « Il faut ouvrir…avec l’animation de l’Etat…sous des formes non encore déterminées, une vraie discussion pour voir comment les points de vue peuvent se rapprocher ».  

Sur les questions d’actualité

Concernant les dégâts du cyclone WINSTON, l’heure est au bilan humain et matériel. Ce travail appartient au gouvernement fidjien, a précisé le Haut-Commissaire. « Il nous dira très précisément ce dont il a besoin.»  Vincent Bouvier a déjà indiqué au Ministère des Affaires Etrangères les moyens dont la Nouvelle-Calédonie disposait. Des contacts ont été pris avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre de l’accord FRANZ. (Accord de sécurité civile)

Sur la question des incivilités et des violences. Ce qui préoccupe beaucoup le Haut-Commissaire, c’est  la part des mineurs et des addictions dans cette délinquance. « L’alcool et la drogue sont responsables de la majorité des violences, notamment à l’encontre des forces de l’ordre. »
La réponse sera la présence des forces de l’ordre sur le territoire, présence adaptée dans les lieux… et aux moments les plus sensibles ! Et de terminer, « Il faut aussi un travail de fond, sur les aspects de formations, d’insertion, et de prévention…avec l’ensemble des  calédoniens ».   

L'ITW à voir en intégralité :
Le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie était l’invité politique de la rédaction télé ce dimanche 21 février. Il est revenu, entre autres, sur la situation de la SLN et sur les échanges politiques attendus en 2016.

Publicité