350 coureurs pour soutenir le don du rein

santé
Course du rein 2021
©Bernard Lassauce
Ce dimanche matin, 350 coureurs se sont élancés au parc Fayard de Dumbéa. Ils participaient à la dixième édition de la course du rein. Un évènement sportif qui fédère autour de la cause du don d’organes.

Climat chaleureux et atmosphère bon enfant pour aborder un sujet plus préoccupant : l’insuffisance rénale. Un mal qui frappe la Nouvelle-Calédonie et amène 800 personnes à être dialysées. Ce dimanche, les participants apportaient un soutien moral et financier à tous ces malades. Courir pour la bonne cause. "Pour le don du rein, c'est très important, il y a peu de personnes qui y pensent. On pense au don du sang, mais pas au don du rein", raconte cette dame qui a participé à la course ce dimanche. "J'ai eu des calculs aux reins en 1996 et j'ai été soigné à Paris, donc c'est une cause qui me tient à coeur", ajoute une autre.  

Trois plus d'insuffisants rénaux en Calédonie

La dialyse, elle, représente une contrainte extrêmement lourde pour les patients. C’est pourquoi la greffe de rein est souvent préférée. Mais pour cela l’organe doit être donné. "Le but, c'est sensibiliser et promouvoir le don du rein en Calédonie. On a eu la première greffe locale en 2013. Le meilleur traitement pour l'insuffisance rénale, c'est quand même la greffe et pas la dialyse, parce que ça coûte très cher", détaille Christel Briault présidente de l’association  «  Un nouveau départ pour la vie » et organisatrice de l’évènement.

Course du rein 2021
©Bernard Lassauce


 La Nouvelle-Calédonie compte trois fois plus d’insuffisants rénaux qu’en métropole. Un chiffre dû notamment aux mauvaises habitudes alimentaires.

Le reportage de Louis Perin :

La course du rein

Le reportage de Bernard Lassauce et Laurent Corsi :