44 lauréats pour l’appel à projets innovants

technologies
Projets innovants
©DR
Le gouvernement avait lancé cet appel à projets le 6 avril dernier. Les candidats devaient proposer des produits ou services numériques innovants qui pouvaient être utiles dans le contexte du confinement lié à la crise du coronavirus. Les noms des lauréats viennent d'être dévoilés. 
Dans le contexte de la crise sanitaire, les Calédoniens étaient sollicités pour trouver des idées innovantes en relation avec les technologies numériques. Ce mercredi, le gouvernement présentait les lauréats de l’appel à projets lancé en partenariat avec le pôle innovation de l’Adecal Technopole, l’Office des Postes et Télécommunications (OPT) et la Banque Calédonienne d’Investissement (BCI).
 

44 projets retenus 

Le TechInnonv, c’est son nom, a inspiré de nombreux candidats. Et sur les 163 projets présentés, 44 ont été retenus pour leur créativité et leurs idées.
Ces lauréats ont tous le même objectif, celui de réduire la fracture numérique en Nouvelle-Calédonie. La crise sanitaire du Covid-19 a développé chez certains le goût de l’économie éthique et solidaire.
« Durant le Covid-19, en fait, on a reçu beaucoup de sollicitations qui étaient de dire, j’ai des solutions, mais je ne sais pas à qui m’adresser, je ne sais pas à qui je dois les proposer » explique Bruno Ferrandis, responsable par intérim de la cellule économie numérique au gouvernement. « Et donc, avec le membre du gouvernement (Vaimu’a Muliava, en charge de la transformation numérique. ndlr), nous avons dit, mettons en place un appel à projets pour répondre à cette demande et mettre en lumière l’ensemble de ces dispositifs ». 
 

Une aide financière pour certains

Parmi les 44 lauréats de cet appel à projet, 9 vont bénéficier d’un appui financier estimé à 12,6 millions de francs CFP.
Une manne financière qui permettra notamment à Benoît Bost, représentant de la fédération des maisons familiales rurales de Nouvelle-Calédonie de développer son projet, « Ma MFR connectée ».
C'est-à-dire utiliser des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement à distance grâce aux tablettes numériques ou aux smartphones.
« On s’adresse à des jeunes qui sont en milieu rural et qui n’ont pas forcément une capacité économique à avoir de l’internet sur leur portable » explique Benoît Bost. « Donc, ce qu’on a utilisé et ce qu’on continue d’utiliser, ce sont des recharges type carte liberté, qui donnent un accès limité au service pendant un ou deux jours. Et au bout de deux jours, si l’interaction a été correcte, on le rappelle, on fait un point sur ce qui s’est passé par téléphone, et on reconduit l’expérimentation autant que nécessaire ».
Exemple concret avec un élève inscrit en première année de Cap agricole, spécialité Horticulture. Il réside à Bourail et depuis le 23 mars, il suit des cours un peu particulier avec ses professeurs.   
« Ça nous arrange, on peut demander des aides à Benoît et puis aux profs » commente Orlan Coulon-Ali. 
Grâce à cet appel à projet, les Calédoniens peuvent découvrir d’autres modèles d’économie numérique dans la restauration, le divertissement, le e-commerce ou encore le télétravail, la santé et la prévention. 
Le reportage de Natacha Cognard et Claude Lindor 
©nouvellecaledonie

 

Les projets financés

Neuf projets pourront donc bénéficier d’un appui financier. Il s’agit de :
  • « Ma MFR connectée » de la fédération des Maisons familiales rurales de Nouvelle-Calédonie. 
  • « Programme numérique solidaire » de l’association
Mont-Dore Jeunesse Multimédia qui a durant le confinement équipé le lycée polyvalent du Mont-Dore de 26 ordinateurs. 
  • « Need Eat », une plateforme en ligne de livraison de repas
  • « EasyCourses », des sociétés Eris et Camelot, une plateforme d’achats en ligne et de livraison
  • « Webappro.nc » de l’interprofession Fruits et Légumes
  • « FeedMe » pour des livraisons de repas à Nouméa
  • « Visière protection » de l’association e-Nable NC South Pacific
  • « Borne hygiène et information » de la société ECT pour la mise à disposition d’équipements pour l’hygiène des mains sur les chantiers
  • « Testeum » de Hightest pour mettre en relation des créateurs d’applications et des testeurs. 
Retrouvez ci-dessous l’intégralité des 44 projets retenus : 
Lauréats Projets innovants
©DR
Lauréats projets innovants suite
©DR

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live