nouvelle calédonie
info locale

78,2% de réussite pour les baccalauréats en 2019

éducation
résultats définitifs du bac 2019
©Michel Bouilliez
Avec 2 917 admis sur 3 728 candidats, le taux de réussite au bac atteint cette année 78,2 %, contre 79,1 % en 2018, pour les baccalauréats généraux, professionnels et technologiques. 
 
Le cru 2019 est moins bon que celui de 2018. Le taux de réussite est en léger recul, notamment dans les filières technologiques, qui affichent trois points de moins et dans les filières professionnelles, avec 0,4 point de moins.  
 
chiffres bac 2019
©Vice-rectorat de Nouvelle-calédonie

 

La voie générale se porte bien

Le baccalauréat général, lui est en en hausse : +0,6 point par rapport à l’an dernier, avec des inégalités entre les séries. Les séries scientifiques et économiques et sociales progressent, mais la série littéraire atteint son plus bas niveau depuis 2015. 
 
Chiffres du bac 2019
©Vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie

Avantage aux filles : près de trois sur quatre ont eu leur bac, contre 53,3 % chez les garçons. 

Autre sujet d’inquiétude,  le taux d’échec au premier tour qui atteint 17,2 % contre 15.5 % en 2018.

« Ce sont des élèves pour lesquels il faut que l’on soit attentifs. Il s’agira de renforcer l’accompagnement, d’être vigilant sur l'absentéisme car c’est souvent lié » explique Érick Roser, le vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie
 

Des étudiants tournés vers l’avenir


Sur la plateforme Parcoursup NC, 82% des élèves ont déjà reçu une réponse positive pour l’un de leurs vœux.  
« Au fur et à mesure que certains libéreront des places parce qu’ils auront validé un voeu, c’est à dire que toutes les places disponibles sur lesquelles ils avaient une possibilité vont être alouées à d’autres » assure Érick Roser, le vice-recteur. 

À ce jour, plus d’élèves ont eu des réponses positives à Parcoursup qu’à la même date l’année dernière. Pour ceux qui souhaitent poursuivre des études en métropole, la plateforme Parcoursup France sera accessible dès le 20 décembre. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin, Cédric Michaut et Michel Bouilliez.
©nouvellecaledonie