A Dumbéa-sur-Mer, des collégiens dans les pas de l'astronaute Thomas Pesquet

sciences
Des collégiens de Dumbéa-sur-Mer dans les pas de Thomas Pesquet
Boites d'oeufs ou barquettes en plastique... Ces élèves de 6ème réutilisent des matériaux pour concevoir leur fusée. ©Stéphanie Chenais / NC La 1ère

Entre la fabrication de fusées miniatures et le suivi des aventures du plus célèbre des astronautes français, des élèves du collège de Dumbéa-sur-Mer se prennent à rêver pendant leur cours de sciences : celui de voyager, un jour, dans l'espace. 

A raison de quelques heures par semaine, des collégiens de Dumbéa-sur-Mer se glissent dans la peau de scientifiques qui veulent s’installer sur Mars. Une belle aventure qui leur permet d’aborder de manière ludique de nombreux thèmes du programme, telles que les premières fusées de l’aéronautique ou encore les étapes de fabrication de ces engins.

Car pour mieux se projeter dans l’espace, les élèves apprennent à fabriquer eux mêmes leurs petites fusées. Bien que faits en matériaux recyclés, ces prototypes ont pour objectif de décoller, presque comme une vraie fusée. Parmi les méthodes testées : "le bicarbonate de sodium ou la pompe à eau", précise Noam, un élève.

Un excellent ambassadeur de l’espace 

Si l’enthousiasme de Nathalie Favero, leur professeur d’EIST (enseignement intégré de science et technologie), est à l’origine du projet, les talents de Thomas Pesquet n’y sont pas pour rien. "Notre astronaute français est un très bon communicant donc c’est particulièrement passionnant pour les élèves. Ils adorent voir ce qu’il fait dans l’ISS (la station spatiale internationale). Comment il y est allé et comment il va revenir". 

Des collégiens de Dumbéa-sur-Mer dans les pas de Thomas Pesquet
Nathalie Favero, professeur d'EIST, s'appuie beaucoup sur les communications de Thomas Pesquet pour transmettre la passion de l'espace aux enfants. ©Stéphanie Chenais

Des étoiles plein les yeux

Résultat, des jeunes comme Laël vivent aussi cette passion avec leurs parents. "Ma mère avait installé une application pour voir la station spatiale passer (au dessus de la Calédonie). C’était super rapide, comme une étoile filante. C’était magnifique !", se réjouit cet élève de 6ème.

Robin, son camarade de classe, sait que vivre l’expérience de Thomas Pesquet demande beaucoup de travail. Il s'"intéresse à l’espace" depuis qu’il a vu l’astronaute décoller. Il suit ses publications et ses photos, notamment "la Terre (vue) de tout petit, c’est rigolo".

Et pour que leur fusée les fasse rêver encore plus, Emy, une autre élève, a même prévu quelques paillettes roses. Décollage prévu avant les vacances.

 

Le reportage radio de Stéphanie Chenais

Des collégiens de Dumbéa-sur-Mer dans les pas de Thomas Pesquet