A l'aéroport de Tontouta, la piste se refait une beauté

transports
Aéroport Tontouta avion tarmac Aircalin
©Brigitte Whaap
La piste d’atterrissage de la Tontouta subit de grands travaux depuis la mi-février. Un entretien d’envergure, d'un montant d'un milliard de francs.

C'est un chantier de taille, qui n'intervient que tous les 15 à 20 ans. Depuis deux mois, l'aéroport de la Tontouta refait sa piste d'atterrissage pour un montant d'un milliard de francs. 

Si les travaux avancent, ils font face néanmoins à des "épisodes météo qui ont fortement impacté le planning de l’opération", précise Charles Roger, le directeur de la Chambre de commerce et d'industrie, qui exploite l'aéroport. 

Cette opération devant se faire "dans des situations de pluviométrie maîtrisées", elle a été "décalée du fait de ces intempéries"

Quatre mois de travaux 

Techniquement, l'aéroport doit refaire la surface des 3 250 mètres de piste, ainsi que les raquettes (aires de retournement). "C’est une opération intéressante car de très grande ampleur, et sur l’unique piste du territoire, qui peut accueillir des avions gros porteurs", rappelle Charles Roger. 

Principal défi pour l'exploitant : organiser ces travaux, tout en maintenant une continuité d’activité et un programme des vols. "C’est une opération qui est sensible, et qui nous oblige à conjuguer plein de contraintes, à la fois aéronautiques et en terme de travaux."

Pour le moment, ce chantier n'a "eu aucun impact sur l’exploitation", assure le directeur de la CCI. La livraison des travaux est annoncée pour la fin du mois de juin.  

Les précisions de Charles Roger, directeur de la CCI, au micro de Julie Straboni

ITW Charles Roger