Absence d'accompagnateur pour cause de Covid : des évacuations sanitaires avec complications

coronavirus
Guide pratique des évacuations sanitaires, évasan, de Calédonie vers Sydney, Brisbane ou Paris.
Guide pratique des évacuations sanitaires, de Calédonie vers Sydney, Brisbane ou Paris. ©NC la 1ère
C'est l'un des effets Covid : l’impossibilité pour les Calédoniens d’accompagner leur proches "évasanés" en Australie. Chaque année, l'association Avec escorte près de 400 malades évacués sur Sydney. Une mission mise à mal depuis mars 2020, avec un constat inquiétant, celui que des patients et des familles sont en souffrance.

Grâce à l’association Avec, l'Aide volontaire aux évacués calédoniens, les familles peuvent suivre sur les réseaux sociaux des photographies du quotidien de leur proche en Australie. Une belle initiative car depuis mars 2020, les malades ne peuvent plus être accompagnés à Sydney. A l’exception des enfants et des personnes âgées.

"C'est anxiogène"

Une réalité très compliquée à vivre pour cette femme. Elle souhaite conserver son anonymat afin de préserver un membre de sa famille évacué au début de cette année. "C’est anxiogène, non seulement pour la famille mais aussi pour le malade", confirme-t-elle. "Il se sent seul. Il n'a personne pour l'entourer. Il est dans un pays étranger, avec une langue étrangère. C'est très difficile, pour lui et pour la famille."

Pas facile d'avoir des nouvelles régulières sur l'état de santé

Depuis quarante-et-un ans, l’association AVEC soutient les malades et leurs familles. A Sydney, une personne-relai s’occupe de 40 à 45 patients calédoniens chaque semaine. Un suivi moral et matériel particulièrement difficile à effectuer en ce temps de pandémie. Et pour les familles restées sur le Caillou, l’absence de nouvelles régulières sur l’état de santé de leur proche n’arrange pas les choses

Je pense que l'essentiel, dans le système actuel de Sydney, si ça devait perdurer, c'est qu'il y ait ou à Sydney ou à Nouméa, quelqu'un qui soit habilité à renseigner les familles de faon à coupe cet état anxiogène qui ne peut pas perdurer comme ça.

Marie-Claude Hellouin, présidente de l'association Avec

Réflexion

Les professionnels de santé australiens sont seuls habilités à communiquer sur l’état de santé des malades calédoniens. Ils tiennent informés, de manière ponctuelle, les médecins locaux à l’origine des évacuations sanitaires. Contactée par téléphone, la Cafat dit réfléchir à l'optimisation des relations malades - famille. En 2019, 1029 personnes étaient évacuées vers Sydney; 518 en 2020, et 389 en 2021.

Un reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Laura Schintu :

©nouvellecaledonie

A noter que l'association Avec tiendra son assemblée générale le jeudi 10 février 2022, à 17 heures, en ses locaux du 1, rue de la Somme, à Nouméa.