L'actu en bref

actu en bref
Actu en bref
©NC1ère
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie, en ce vendredi 14 avril, tourne autour des dégats laissés par le cyclone Cook, mais aussi de cette interpellation à la tribu de Saint-Louis et des taxi-boats qui ont repris leurs rotations à l'Anse-Vata.

Une mise en examen après les incidents graves à Saint-Louis

Interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi, un jeune homme de 18 ans est poursuivi, notamment pour association de malfaiteurs. Il a été placé en détention. Déjà bien connu de la justice, il serait impliqué dans les graves évènements survenus à hauteur de Saint-Louis, au Mont-Dore, le 29 octobre, après la mort de William Decoiré. En fin de soirée, un groupe d’individus avait tiré sur des automobilistes aux abords de la tribu, ainsi que sur des gendarmes. Avec cette interpellation, ce sont 17 personnes qui ont été incarcérées et 17 qui ont été placées sous contrôle judiciaire dans le cadre de ces incidents.

Les taxi-boats ont repris leurs rotations

A l’Anse-Vata, les taxi-boats ont repris leur activité, ce jeudi matin, cinq jours après le terrible accident qui a fait deux morts, un disparu et quatre blessés. Une reprise timide, avec un personnel encore marqué  par cette collision en mer qui reste fort heureusement très rare.
Selon les premiers éléments de l’enquête, pilotée par la gendarmerie maritime, l’alcool ne serait pas en cause. D’après quelques témoins, l’un des bateaux naviguait tous feux éteints au moment du choc frontal. Une hypothèse réfutée par un salarié de l’entreprise, qui assure que la sécurité reste leur priorité. Hier, ni le gérant de la société, ni la gendarmerie ne souhaitaient s’exprimer. L’enquête, qui s’annonce encore longue, tentera de faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame.

Les rouleurs protestent au dépôt de déchets inertes

Mobilisation des rouleurs hier, au site d’endigage de Koutio-Kouéta, à Ducos. Près d’une quarantaine de camions se sont postés devant la décharge. Ils manifestaient contre une redevance de 150 F la tonne de déchets inertes créée par la province Sud. De quoi atteindre des sommes faramineuses, selon les professionnels.
Cette grogre a étonné l’institution provinciale, qui explique avoir déjà reporté cette mesure à juillet 2018.. Il semble y avoir un manque de dialogue entre les deux parties, pourtant d’accord sur celui qui doit payer cette redevance.
La province prévoit des réunions dans les jours à venir avec les acteurs du BTP et des travaux publics pour trouver des solutions plus adaptées, l’objectif étant de réduire les déchets et d’avoir un comportement dans le sens du développement durable. 

Pourquoi le blue boat à quai a coulé

L’un des blue boats vietnamiens amarrés au quai de Nouville a coulé mardi, en début de soirée. Selon le port autonome, un joint situé entre l’hélice et la coque aurait lâché, entraînant une voie d’eau dans le bateau. Surpris en pleine pêche illégale dans nos eaux, le blue boat avait été dérouté vers Nouméa au début du mois.  Le risque de pollution est écarté, estime les autorités portuaires.
 


Les réseaux électriques et téléphoniques encore perturbés 

Après Cook, les équipes sont toujours à pied d’œuvre sur le terrain pour tenter de rétablir les réseaux électriques et téléphoniques sur l’ensemble du territoire. Ce vendredi matin, près de 3 000 clients n’avaient toujours pas le courant, quatre jours après le passage du cyclone. Les deux tiers dépendaient du réseau Enercal, et se trouvaient essentiellement sur la côte Est. Les communes les plus touchées sont Canala et Thio, avec plus d’un millier de foyers toujours privés d’électricité.
Du côté d’EEC, le second opérateur électrique, la situation s’améliorait. Il restait néanmoins 458 clients sans électricité au Mont-Dore et à Bourail. Les foyers de Dumbéa ont tous été réalimentés, souligne la société.
En ce qui concerne le réseau téléphonique et les lignes fixes, six sites sur 170 restaient isolées. Les zones les plus impactées sont Ponérihouen, Nessadiou à Bourail, Houaïlou et Kouaoua.
 

Un plan de soutien en projet

Un plan de soutien aux  plus touchés par le cyclone sera présenté à la réunion du gouvernement du mardi 18 avril. Il s’agira  d’une aide exceptionnelle aux communes pour faire face aux travaux de remise en état et  d’une aide exceptionnelle aux agriculteurs pour leur permettre de relancer  rapidement le cycle de production.
De son côté, en tant que député de la deuxième circonscription, Philippe Gomès a demandé au haut-commissaire de déclarer l’état de catastrophe naturelle pour les communes sinistrées.

Le « mois » du conte donne rendez-vous demain, puis attendra juin

Cook oblige, l’évènement Lisapo organisé par l’association « Tagadé » a été reporté à juin prochain. Comme prévu, il rassemblera des conteurs du Nord. La formule réduite sur une semaine sera maintenue. Faute de budget.  
L’association préserve tout de même un rendez-vous ce samedi avec le conteur-musicien togolais, Roger Atikpo. La soirée aura lieu dans les locaux du centre culturel Pomémie demain, à partir de 18 heures.
 

Cook parti vers nos voisins kiwis

Cook devait toucher la Nouvelle-Zélande, ce jeudi. L'agence météorologique officielle Metservice a estimé qu'il pourrait s'agir de la plus violente tempête depuis Giselle en 1968, à l'origine de l'échouement d'un ferry qui avait fait 53 morts. Elle devait toucher jeudi soir la région de Coromandel et de la baie de l'Abondance, avant de se diriger vers Wellington ce vendredi matin. Or, le pays se prépare au long week-end pascal, ce qui signifie que les routes risquaient d'être encombrées, compliquant la gestion de cette crise. Air New Zealand a annulé tous les vols au départ de Rotorua, Napier, Hamilton et Tauranga sur l'Île du Nord.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live