nouvelle calédonie
info locale

L'actu en bref du jeudi 23 mars

actu en bref
Actu en bref
©NC1ère
L'hommage à Jacques Iékawé hier, le service civique en Nouvelle-Calédonie, le photovoltaïque pour la commune de Kaala-Gomen ou en encore le rapport CAE qui propose des solutions pour la Calédonie après l'ère du nickel, voici quelques uns des titres qui font l'actualité ce 23 mars.

Brèves locales

 

Le service civique en Nouvelle-Calédonie

Le service civique avance. Après une convention avec l’Etat la semaine dernière, le projet de loi sur le dispositif est examiné aujourd’hui par les élus du Congrès.
Selon le projet de loi, il se déclinerait en 3 parcours :

  • Un parcours civique en milieu scolaire  de l’école  au lycée.
  • Un parcours d’engagement et d’accompagnement pour les jeunes entre 16 et 18 ans sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification.
  • Enfin, un service civique citoyen pour tous pour les 17 à 25 ans. 

Kaala-Gomen et le solaire

Le Photovoltaïque a le vent en poupe. Après plusieurs autres communes calédoniennes, c’est au tour de Kaala-Gomen de s’équiper en panneaux solaires. La commune s'équipe pour faire des économies d'énergie.
L’installation à commencé cette semaine sur le toit de la mairie…

 
Rapport CAE l'après-nickel
Quel avenir pour l’économie néo-calédonienne après l’ère du nickel ?
Il y a près d’un an, l’ancien Premier ministre Manuel Valls, durant son discours à Nouméa, avait confié au Conseil d’analyse économique rattaché à Matignon, une étude de prospective économique. Car si l’économie calédonienne fait figure d’exception dans les Outre-mer français, avec une croissance élevée depuis les années 1960, elle repose essentiellement sur l’exploitation du nickel, une ressource naturelle non renouvelable. Trois économistes ont donc été chargés de réfléchir à la façon de sortir progressivement l’économie calédonienne de sa dépendance au nickel.
La proposition phare, c’est la création d’un fond souverain.

Une femme directeur technique d’une équipe de foot.

Elle pourrait diriger la sélection féminine de football, ou entraîner une équipe masculine de Super Ligue. Ce qui serait une première dans les deux cas.
Coralie Breteigner est la première femme d’Océanie titulaire d’une licence A. Un diplôme qui lui permet de diriger des joueurs ou des joueuses jusqu’en Division d’Honneur. Tiga Sport a sauté sur l’occasion. Le club lui a proposé de devenir directrice technique du club.
 

Hommage à Jacques Iekawe

Il y a 25 ans Jacques Iekawe décédait. Il avait été le 1er préfet kanak. Hier des centaines de personnes lui rendaient hommage à Kowekara. 
La cérémonie de commémoration pour les 25 ans de la disparition du préfet Jacques Iekawe a réuni, ce mercredi 22 mars, à Kowékara de nombreuses personnalités politiques, collaborateurs et des proches de la famille qui sont venus lui rendre hommage.
Né en 1945 à Tiga, Jacques IEKAWE a été le premier préfet kanak.
Il avait occupé les fonctions de préfet délégué chargé de la coopération régionale et du développement économique en Nouvelle-Calédonie, auprès du Haut-commissaire.

 

Les Blue Boats

La France et l’Australie côte à côte pour lutter contre la pêche illégale et les Blue Boats. 
Si les méthodes diffèrent entre les deux pays, une coopération se fait jour pour une meilleure coordination des opérations militaires, chargées de surveiller la zone économique exclusive... 
Dans cette collaboration, l’Australie et la Calédonie comptent sur un rapprochement avec le Vietnam pour discuter de sa flotte de pêche. Le gouvernement Vietnamien avait offert d’ouvrir une hotline anti-braconniers fin 2016. Aucun signe de ce projet à ce jour.

Marché de proximité

A Lifou, la tribu de  Hnasse accueille désormais un marché de proximité. 
Une initiative du comité paroissial pour rendre une âme à la tribu et recréer du lien entre les habitants.
 

Brèves internationales

Attentat à Londres

4 morts dont l’assaillant, une vingtaine de blessés. Le bilan s’est alourdi ce matin après cette attaque qualifiée de terroriste en plein cœur de Londres.
Cette nuit un homme seul a d’abord renversé avec sa voiture plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement avant de poignarder un policier et d’être abattu par les forces de l’ordre.
Le policier poignardé n’a pas survécu à ses blessures.
Parmi les blessés, 3 lycéens français de Concarneau qui étaient en voyage scolaire dans la capitale anglaise avec une dizaine de camarades.
Une femme elle a été gravement blessée, elle a du être repêchée dans la Tamise, elle avait été projetée dans le Fleuve sous la violence du choc.
Cette attaque survient alors que la Premier Ministre venait de s’exprimer devant les  députés britanniques. Thérésa May qui tient une réunion de crise ce matin.
Attaque vraisemblablement terroriste au moment où la Belgique se souvenait, un an jour pour jour des attentats de Bruxelles. Ils avaient fait 32 morts, 320 blessés. Plusieurs commémorations ont eu lieu cette nuit pour nous en présence de victimes, de leurs proches et des plus hautes autorités du royaume.


La campagne présidentielle

La campagne présidentielle, elle n’en finit pas de tourner autour des affaires.
La dernière en date, l’extension de l’enquête sur le Penelope Gate à des soupçons d’escroquerie et de faux et usage de faux. La justice pense que le couple Fillon a pu produire des faux pour justifier les salaires versés à l’épouse du candidat de la droite.
 Mis en examen dans cette affaire, François Fillon dénonce une machination contre lui avec des fuites organisées par les services de l’Etat. 


Rapport sur les prisons et les droits fondamentaux des prisonniers

 

Les droits fondamentaux des prisonniers bafoués en France !
 C’est ce qui ressort du rapport annuel de la Contrôleure Générale des Lieux de Privation de Liberté. En 2016, la situation des libertés individuelles des personnes incarcérées demeure aussi grave qu’en 2015 souligne le rapport présenté cette nuit, le 22 mars.
Il pointe des défaillances en termes de conditions de détention, d’accès aux soins, le manque criant d’activités pour les détenus. Dans un contexte sécuritaire, les droits fondamentaux des prisonniers ne sont plus respectés affirme la Contrôleure Générale des Lieux de Privation de Liberté.