nouvelle calédonie
info locale

L'actu en bref du mardi 22 mai 2018

l'actu du matin
L’essentiel de l’actualité en Calédonie aujourd'hui avec les délégués des partis formés à réviser les listes électorales, les Bouraillais appelés aux urnes dans moins de deux semaines, la piste des longues maladies pour soulager le Ruamm ou ces subventions culturelles venues du Nord.

Formés à réviser les listes électorales

Réviser les listes électorales, ça s’apprend. Surtout avec les modifications apportées en vue du référendum du 4 novembre. Une quarantaine de délégués, issus des différents partis politiques locaux, se trouvaient donc en formation en fin de semaine dernière, au haut-commissariat. Une mise à jour souhaitée avant le début de la révision des listes spéciales, provinciale et référendaire.

La générale révisée sera affichée jusqu'à demain

A noter que la liste générale révisée en début d’année est toujours consultable dans la mairie de votre commune, jusqu'à  demain. L’inscription sur la liste générale est une condition préalable pour pouvoir voter à la consultation de sortie, en fin d’année. Une petite vérification n’est donc pas superflue.

Les Bouraillais repartent en campagne

Les 3900 électeurs bouraillais sont appelés aux urnes pour confier la mairie à une nouvelle équipe d’ici quinze jours. Le premier tour aura lieu le 3 juin. Ces municipales partielles font suite à la démission de plus d’un tiers du conseil municipal.
Quatre listes ont été déposées:
- «Bourail vers l’Avenir», emmenée par Nadir Boufenèche;
- «Bourail Autrement» de Valentino Matuafaufau;
- «Bourail pour Tous » de Jacques Leclere;
- «Intérêt communal de Bourail», de Patrick Robelin.

Coûteuses longues maladies

Mettre fin aux déficits répétés du Ruamm, le casse-tête de la Cafat et du gouvernement. Une des pistes lorgne du côté des longues maladies. Chaque année, cela concerne une cinquantaine de milliers de malades et plus de 35 milliards de francs de prise en charge. L’exécutif mise sur le plan Do Kamo, notamment dans sa partie prévention, et sur la mise en place d’un ticket modérateur. Le plan Do Kamo dont le plan d’orientation sera examiné lundi prochain, au Congrès.

Le Nord finance la culture

La province Nord maintient sa participation dans le financement des opérateurs culturels. En fin de semaine dernière, la collectivité a validé plusieurs subventions à destination de structures qui en ont bien besoin: l’AFMI, du Conservatoire de musique de Nouvelle-Calédonie et de la bibliothèque Bernheim, pour une enveloppe totale de plus de 100 millions.

Une culture vue comme un moteur de développement

La culture comme moteur de développement, c’est ce à quoi aspirent les acteurs culturels du Pacifique. Ils se sont retrouvés la semaine dernière, à Fidji,  pour une rencontre avec les ministres du secteur culturel de la région. Plusieurs orientations prioritaires y ont été actées, parmi lesquelles la mise en place d’une stratégie culturelle régionale ou encore l’intégration de la culture dans tous les secteurs de développement.
Publicité