L'actu en bref du mardi 25 septembre 2018

l'actu du matin
actu en bref
©La 1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec la mort de Mathilde Molina de nouveau devant la justice, la clinique de Nouville baptisée « Kuindo-Magnin » ou les diverses commémorations du 24 septembre. 

Le procès en appel d’Allan Nicol pour la mort de Mathilde

Il y a un an, le jeune homme a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de la mort de Mathilde Molina et de délit de fuite. La jeune infirmière avait été fauchée par une voiture à l’Anse Vata. Elle était morte après un coma de plusieurs mois. Condamné à six ans de prison, Allan Nicol avait fait appel de la décision. 
 

La clinique de Nouville accueille ce matin son premier patient

Mais avant cela, hier, une cérémonie coutumière a eu lieu entre l’aire Drubéa-Kapumë et les dirigeants de l’établissement. L’occasion de baptiser officiellement la clinique. Elle s’appellera désormais Kuindo-Magnin. 
 

La fête de la citoyenneté au CCT

Hier 24 septembre, date de la prise de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France, il y 165 ans, la fête de la citoyenneté était célébrée dans tout le pays. 
Au centre culturel Tjibaou, environ un millier de visiteurs sont venus à l’évènement organisé par le gouvernement.  
Au programme sous le thème « Tous dans nos diversités, soyons acteurs de notre avenir », plusieurs espaces citoyens pour débattre de la citoyenneté bien sûr mais aussi de la culture, et de l’identité.
A noter aussi des projections de documentaires, des ateliers culinaires et des initiations aux savoir-faire traditionnels. 
 

Un 24 septembre politique au Mwâ Kââ

Du côté du Mwâ Kââ, l’ambiance était plus politique. Organisée par le comité 150 ans après, la journée a été ponctuée de discours, d’ateliers d’artisanat et de concerts. A un peu plus d’un mois du référendum, le comité a saisi l’occasion de ce 24 septembre pour appeler les communautés à rejoindre les revendications indépendantistes. 
 

L’Ocean Wanderer est toujours posé sur son récif 

Malgré des conditions météorologiques favorables, la tentative de déséchouement du palangrier a échoué, tôt hier matin. Le câble fixé au bateau a lâché quand le remorqueur a essayé de le déloger. Aucun blessé ni aucune pollution à l'issue de cette manœuvre
Le propriétaire du navire prépare une nouvelle tentative en adaptant son dispositif de remorquage, tout en continuant à prendre les dispositions nécessaires pour dépolluer le navire.