L'actu en bref du mardi 31 janvier 2017

l'actu du matin
Actu en bref
©NC 1ère
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec un accident mortel à Païta , la réunion de la dernière chance sur St Louis et  la dengue de type 2 qui est arrivée chez nous.

Un accident mortel tôt ce matin

Il s'est produit, à Païta, sur la RT1 au niveau de la tribu de Bangou. Deux voitures sont impliquées, l'une a pris feu. Il y a au moins deux morts  qui sont morts carbonisés, selon les pompiers.
 

A Saint-Louis, la RP1 est toujours coupée à la circulation

Elle le sera encore au moins jusqu’à cet après-midi.
Le temps pour l’Etat de tenir une dernière réunion ce matin. Celle de la dernière chance a prévenu le Haussariat. Il entend répondre avec la plus grande fermeté aux violences de ce week-end.
Parallèlement, hier, l’association « Citoyen Mondorien » était mobilisée devant la gendarmerie de Plum.
300 personnes avaient répondu à cet appel. Une plainte pour entrave à la libre circulation sur la RP1 et mise en danger de la vie d’autrui a été déposée.
Une plainte collective qui permettra aux 850 adhérents  de se constituer partie civile, donc de demander des dommages et intérêts.
La mairie du Mont-Dore et la Province Sud ont mis en place dès 6h ce matin des navettes maritimes. Comme d’habitude, priorité est donnée aux urgences médicales et aux passagers d’avions. Pour plus de renseignements vous pouvez appeler le numéro vert de la mairie, le 05 15 16.
 

Le 1er cas local de dengue de type 2 vient d'être déclaré en Nouvelle-Calédonie

Ces dernières semaines plusieurs cas du même type ont été importés du Vanuatu.
La dernière épidémie de type 2 remonte a près de 30 ans en Nouvelle-Calédonie. La population est donc moins immunisée et le gouvernement redoute une épidémie massive.
Elle viendrait s’ajouter à l’épidémie déjà en cours de dengue de type 1.
L’occasion de rappeler les consignes : protégez-vous avec des répulsifs et allez faire un tour dans votre jardin ou sur votre balcon pour vider tout ce qui pourrait contenir de l’eau stagnante. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live