nouvelle calédonie
info locale

L'actu du lundi 31 octobre, en bref

Actu en Bref
Actu en bref de ce jeudi 13 octobre 2016
©NC1ère
C'est évidemment la crise de Saint-Louis qui continue à occuper la une de l'actualité calédonienne de ce lundi matin.
Un week-end très tendue à Saint-Louis après la mort d’un jeune homme de 23 ans. Délinquant récidiviste et évadé du Camp Est en juin 2015, il avait  tenté de percuter un gendarme avec un véhicule volé. 
Des scènes violentes ont émaillé le week-end : barrages routiers, tirs d’armes à feu et 6 gendarmes blessés, dont deux grièvement. La ville du Mont-Dore connaît un climat de tension qui perdure ce matin. La circulation est toujours bloquée dans les deux sens sur la RP1.
 

La population tente de s’organiser depuis samedi soir

Beaucoup n’ont quasiment pas fermé l’œil la première nuit de blocage. Certains ont dormi dans des centres d’accueil, d’autres ont logé dans la famille, chez des amis ou à l’hôtel. En revanche, ils étaient nombreux, hier encore, à passer la nuit dans leur véhicule, espérant que la situation se débloque.
Les navettes maritimes affrétées par la mairie ont repris leurs rotations dès 5h30 ce matin au départ du Vallon-Dore et à 6 heures, départ de la marina de Boulari. Navettes accessibles à tous avec une priorité donnée aux urgences.
 

Médiation en cours

Le dialogue et la discussion, solutions privilégiées pour sortir de la crise. C’est ce qu’a décidé hier matin lors d’une première réunion, la mairie de Nouméa, les institutions, la collectivité et les forces de l’ordre.  Une réunion a eu lieu à la mairie du Mont Dore.
Cette médiation engagée avec La famille et les représentants des coutumiers de Saint-Louis devrait prendre un peu de temps puisque la situation reste tendue au sein de la tribu
 

Tension à Païta

C’était tendu aussi, la nuit dernière du côté de Païta, à hauteur des Riz de Saint-Vincent. Ce matin la situation est maîtrisée, mais des coups de feu ont été entendus cette nuit. Des caillassages ont également eut lieu. Des échauffourées qui seraient directement liés à la crise de Saint Louis.

 
Publicité