L'actu du Pacifique en bref du dimanche 1er janvier 2017

océan pacifique
Une déclaration de Julie Bishop s'oppose aux commentaires de John Kerry
Une déclaration de Julie Bishop s'oppose aux commentaires de John Kerry. ©ABC News / Reuters
Retrouvez l'actu en bref de la région Pacifique du dimanche 1er janvier 2017

Colonies israéliennes : l'Australie ne soutient pas la position américaine

L'Australie ne soutient pas l'administration Obama et sa position contre les colonies israéliennes. Le pays suggère qu'il n'aurait pas soutenu une résolution de l'ONU condamnant les colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
Dans un communiqué adressé à la radio australienne ABC, la ministre des Affaires étrangères Julie Bishop a répété que le gouvernement australien était « fermement attaché à une solution de deux États, où Israël et un État palestinien vivent côte à côte dans la paix et la sécurité. L'Australie exhorte les deux parties à s'abstenir de toute mesure qui pourrait nuire aux perspectives de paix et les encourage à reprendre les négociations directes pour une solution à deux Etats dès que possible".
Mme Bishop a également souligné le fait que l'Australie n'était actuellement pas membre du Conseil de sécurité et ne pouvait pas voter pour ou contre la résolution. Elle a cependant indiqué que le gouvernement fédéral considérait que cette résolution ciblait ouvertement Israël et envoyait un signal négatif pour la paix entre les deux parties. 
 
 

PNG : "La mort du réfugié de Manus nécessite une enquête"

En Papouasie Nouvelle-Guinée, du nouveau dans l'affaire du réfugié soudanais du centre de  Manus décédé des suites d'une chute et d'une attaque cardiaque. Ses proches dans le centre affirment qu'il a été victime de négligence médicale. 
Plus de 200 réfugiés du centre de détention de Manus ont signé une pétition réclamant une enquête des services médicaux et de santé internationaux (IHMS) sur les circonstances de la mort du jeune homme. Dans un communiqué, les Services médicaux et de santé internationaux ont dit qu'ils étaient préoccupés par les inexactitudes et le manque d'information dans le rapport sur la mort de M. Ahmed. Selon eux, M. Ahmed a été vu par les médecins et d'autres professionnels de la santé à de nombreuses reprises dans les trois mois précédant son décès pour de multiples problèmes. Et chaque question médicale a fait l'objet d'une enquête et a été évaluée, et gérée. Le fournisseur de soins de santé, quant à lui, nie le fait que le patient n'a pas eu accès à des soins médicaux. Les circonstances entourant le décès de M. Ahmed seront transmises au coroner du Queensland.