nouvelle calédonie
info locale

L'actu du Pacifique en bref du mercredi 28 décembre 2016

océan pacifique
Serpent taipan
Serpent taipan ©ABC
Retrouvez l'actu en bref de la région Pacifique du mercredi 28 décembre 2016

Australie : un homme décède après une morsure de serpent

En Australie, un homme de 77 ans a été tué par un serpent taipan côtier d'1.50 mètre de long. David Pitt a été mordu par le reptile dans son salon il y a 6 jours, à Yorkey's Knob, au nord de Cairns, dans l'extrême nord du Queensland. La victime, pieds nus, tentait de tuer le taïpan côtier à coups de pelle, mais c'est le serpent qui a gagné le duel, le mordant entre ses orteils. David Pitt a aussitôt fait un arrêt cardiaque. Le taipan côtier est l'un des serpents les plus venimeux au monde. Les morsures sont toujours fatales si elles ne sont pas traitées. 
 

Papouasie Nouvelle-Guinée : deux navires de pêche étrangers arrêtés

En Papouasie Nouvelle-Guinée, la marine a arraisonné 2 navires de pêche étrangers, avec 56 personnes à leurs bords. L'arrestation a eu lieu la veille de Noël au large des îles Budibudi, non loin de la baie de Milne, située à l'est du pays. Les équipages sont soupçonnés d'avoir braconné dans les eaux papoues. Des habitants des îles Budibudi et des voyageurs ont vu 17 bateaux pêcher des bêches de mer, c'est ce qu'ils ont affirmé aux autorités papoues. Des officiers de l'autorité nationale des pêches doivent arriver à Alotau d'ici mercredi, pour ouvrir une enquête sur l'origine et les activités de ces bateaux. En attendant, les 56 marins-pêcheurs arrêtés restent à bord de leurs navires, sous la surveillance de la marine papoue, dans le port d'Alotau, dans la baie de Milne. 
 

Tonga : énorme incendie sur l'île-capitale

Aux Tonga, les pompiers ont été confrontés au plus grand incendie de leur carrière, celui d'un site d'enfouissement des déchets situé à Vaini, sur l'île-capitale, Tongatapu. Selon le journal Matangi Tonga, une vingtaine de pompiers ont été mobilisés, auxquels il faut ajouter une cinquantaine de policiers, militaires, et officiers du bureau national de gestion des situations d'urgence. Ils ont mis deux jours a maîtriser le feu, qui a aussi provoqué des explosions car il y avait encore des vieilles voitures avec un peu d'essence sur le site d'enfouissement. Mais le site continue à brûler et à émettre des fumées toxiques. Les autorités recommandent aux habitants de se tenir à l'écart du site, et de rester chez eux dans la mesure du possible. Le numéro 2 des pompiers, Sinamoni Kauvaka, a indiqué que sa priorité était d'éteindre le feu, et qu'il enquêtera sur les causes de l'incendie ensuite. 
Publicité