Adapter le congé maternité pour les petits prématurés

santé
journée préma médipole
©Stéphanie Chenais
L’association Nos bébés Kangourous organisait mercredi, pour la première fois, une journée de sensibilisation à la prématurité au Médipole. 
 
Les petits champions ou les petits guerriers. C’est comme ça qu’on les surnomme. Des bébés qui sont arrivés avec un peu d’avance, mais qui se sont accrochés à la vie. En Nouvelle-Calédonie, chaque année environ 300 enfants naissent prématurément. Sur le Caillou, la prématurité atteint les 12% sur le Caillou, contre 9% dans l’Hexagone.
 
journée préma médipole
©Stéphanie Chenais


Il s'agit d'un véritable problème de santé publique,  explique Nathalie Sigure, pédiatre au Médipole, car ces soins sont lourds et coûteux. Mais pour cette médecin, la situation est loin d’être une fatalité. 50% des naissances prématurées pourraient être évitées avec un meilleur suivi des mamans. « Dans un cas sur deux, c'est évitable en faisant en sorte que la maman ait le moins de stress possible que ce soit dans leur entourage famillial, du fait de leur activité professionnelle, explique-t-elle. Mais on voit aussi des mamans qui n'ont absolument pas les moyens de bien faire suivre leur grossesse, qui subissent des violences ou des addictions. »
 
Nathalie Sigure, pédiatre journée prématurité
Nathalie Sigure, pédiatre ©Nathalie Sigure, pédiatre

Depuis trois ans, l'association Nos bébés Kangourous, accompagne les familles qui traversent cette épreuve. Elle défend aujourd’hui une adaptation du congé maternité, comme l'explique Ophélie Muret, présidente de l’association : « Pour des naissances prématurées qui intervenaient très très tôt, on a vu des mamans retourner au travail alors que le bébé était encore en néonat'. Il faudrait au minimum une loi qui soit proposée comme celle qui existe en Métropole : si le bébé naît avec deux mois d'avance, la maman a deux mois de congé maternité supplémentaires. On a aussi demandé un congé exceptionnel pour le papa. Les mamans qui accouchent très prématurément sont souvent très fragilisées et la présence du papa est indispensable. »
 
Ophélie Muret présidente de Nos bébés kangourous journée prématurité
Ophélie Muret présidente de Nos bébés kangourous. ©Stéphanie Chenais
 

si le bébé naît avec deux mois d'avance, la maman a deux mois de congé maternité supplémentaire. On a aussi demandé un congé exceptionnel pour le papa.

Ophélie Muret, présidente de l'association Nos bébés kangourous



Des discussions ont déjà eu lieu avec le gouvernement. L’association espère qu’elles aboutiront prochainement.
 

Le reportage de Stéphanie Chenais sur la Journée internationale des prématurés

Les Outre-mer en continu
Accéder au live