Affaire Monteiro : l’accusée est expulsée de l’audience après avoir insulté l’avocat de la partie civile

justice
proces monteiro
©NC1ère
Aux assises, le deuxième jour du procès consacré au meurtre de Daniel Monteiro a été marqué ce mercredi matin par l’expulsion de l’accusée.
Ce matin Bianca Tein-Poawi apparait en meilleure forme dans le box des accusés. La jeune femme lève la tête, les cheveux devant les yeux. Le président de la cour d’Assises l’interpelle une nouvelle fois sur ses dépositions, sans succès.

L’audience se poursuit avec la personnalité de Daniel Monteiro, aucun membre de la famille ne souhaite s’exprimer affirme l’avocat de la partie civile Me Aguila. « C’est trop douloureux» Il s’adresse rapidement à l’accusée « c’est le jour de votre jugement, c’est le moment de parler » lance t-il.

Bianca s’emporte et l’insulte puis tape sur le box des accusés. Le président de la cour d'Assises ordonne alors son expulsion. Une première réaction empreinte de violence qui corrobore avec l’expertise psychiatrique de la jeune femme. Une violence qu'elle exprime depuis son adolescence. Son mode de vie est ouvertement transgressif sur fond de drogue et d’alcool.

Sa victime Daniel Monteiro, 71 ans au moment des faits et père de 3 enfants est décrit comme un homme gentil et serviable. Durant sa retraite, il s’occupait des personnes âgées aux Cerisiers Bleus. L’avocat de la partie civile s’exprime cet après-midi au nom de la famille Monteiro durant sa plaidoirie.

La veille, au premier jour de son procès, Bianca Tein-Poawi était restée prostrée dans le box des accusés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live