nouvelle calédonie
info locale

L'agence de voyage met la clé sous la porte, ses clients trinquent aussi

consommation
FERMETURE CALEDONIA SPIRIT vitrine décembre 2017
L'agence située dans le centre-ville de Nouméa a baissé le rideau ©NC 1ère
Spécialisée dans les vacances à la carte, l’agence touristique Calédonia Spirit a été placée en liquidation judiciaire alors qu'une soixantaine de clients comptaient sur leur réservation.
Les vacances de Noël ont eu un goût amer, cette année, pour la famille Morgan qui habite Nouméa. Ravies de partir deux jours à l’île des Pins pour profiter du lagon, Marie-Noëlle et sa fille Géraldine ont appris une mauvaise nouvelle la veille de leur départ: l’agence de voyage qui avait réservé l’hôtel et les billets d’avion avait fermé deux jours plus tôt, sans en informer ses clients.

Payer une seconde fois

«J’ai voulu prendre connaissance de mes documents par mail, raconte Géraldine. J’ai téléphoné à Calédonia Spirit, qui ne répondait pas. J’ai consulté leur site et là, les bras m’en sont tombés: j’ai vu leur message de fermeture de l’agence pour cause de liquidation judiciaire.» Les Morgan, qui n’ont pas voulu annuler leurs vacances, ont dû payer une seconde fois l’hôtel qu’il avait réservé. Pour cette famille qui était cliente régulière de l’agence, c’est la double peine: préjudice moral, et financier.

FERMETURE CALEDONIA SPIRIT famille lésée (décembre 2017)
Géraldine et Marie-Noëlle Morgan expriment le sentiment d'une double peine. ©NC 1ère

Contexte économique et concurrence

Selon la mandataire chargée de la liquidation judiciaire, Calédonia Spirit fait les frais d’un contexte économique difficile, mais aussi d’une concurrence accrue des plate-formes de réservation. Reste qu’une soixantaine de clients seraient lésés dans cette affaire.

La marche à suivre​

Le liquidateur judiciaire leur conseille de se rapprocher de l’hôtelier. «Si celui-ci explique qu’effectivement il n’a pas été réglé, et que pour pouvoir bénéficier de la prestation, ils doivent régler à nouveau la prestation, je les invite à se rapprocher de nous, en nous donnant tous les justificatifs de règlement, détaille Anne Guiner-Darsaut, collaboratrice de maître Gastaud. Car nous avons bon espoir de payer une bonne partie des dettes.»

Recherche nouvel acquéreur

Pour rembourser les créanciers, et préserver les emplois des trois salariés de l’agence, l’objectif, aujourd’hui, est de trouver un acquéreur susceptible de reprendre au plus vite l’activité.
Le reportage de Coralie Cochin et de Claude Lindor.
©nouvellecaledonie

Publicité