Agression sexuelle à Poé : l’animateur écope de deux ans de prison ferme

justice
palais de justice de Nouméa, 9 mars 2022, tribunal
Au palais de justice de Nouméa. ©NC la 1ère
Le prévenu était poursuivi pour des attouchements commis sur deux jeunes filles, en janvier, lors d’un camp de vacances à Bourail. Le tribunal correctionnel l’a condamné, ce mardi, à trois ans de prison, dont un an avec sursis et obligation de soins.

C’était il y a exactement trois mois, jour pour jour, pendant l’été. Une centaine d’enfants profitait d’un camp de vacances, à Poé, dans la commune de Bourail, lorsque deux jeunes filles de 12 ans ont été réveillées dans leur sommeil par l’un de leurs animateurs. 

Celui-ci, alors âgé de 24 ans, les a agressés sexuellement. Des faits que le mis en cause a ensuite reconnus, en indiquant avoir agi sous l’effet de l’alcool et du cannabis.

L'avocate des parties civiles Laure Chatain

Casier judiciaire 

Ce mardi 12 avril, le tribunal correctionnel de Nouméa a condamné le prévenu à trois ans de prison, dont un an de prison avec sursis probatoire pendant deux ans et obligation de soins, de formation et de travail. Il lui est interdit d’exercer un emploi en lien direct avec des mineurs pendant une durée de dix ans. 

Le prévenu, qui avait déjà des antécédents judiciaires pour des faits de vol et recel de vol en 2020, a été conduit au Camp-est, aussitôt après sa condamnation. 

L'avocat de la défense François Amice