Aircalin : des employés manifestent contre l’obligation vaccinale

transports
Aircalin : des employés manifestent contre l’obligation vaccinale
©Ondine Moyatea
Une vingtaine d’employés sont postés devant le siège social de la compagnie Aircalin depuis ce matin. Ils manifestent contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire.

Devant une banderole SOS Aircalin, Maimiti Avetand, chef de cabine à Aircalin est vaccinée et donc autorisée à voler. Mais elle veut se montrer solidaire pour ses collègues non vaccinés.

Cela fait déjà deux ans que l’on a appliqué les gestes barrières, les contraintes sociales que cela nous a coûté, et cette obligation qui passe et qui cloue au sol la plupart de mes collègues, je trouve cela injuste. On n’a pas besoin de cette obligation vaccinale pour pouvoir exercer notre métier sans nuire à autrui, il y a les gestes barrières.

Maimiti Avetand, chef de cabine Aircalin

Une situation très difficile pour la compagnie. Crise sanitaire oblige. Les employés sont pour le moment au chômage partiel.

Le chômage special covid alloué par le gouvernement de la NC, c’est bien on les remercie mais concrètement on a demandé à ce que ce chômage après le 31 puisse perdurer, la direction du travail a répondu à notre direction que ce n’était pas possible. Aujourd’hui, il y a 30% du personnel qui n’a pas fait savoir qu’il était vacciné ou qu’il ne voulait pas être vacciné.

Natalie Bourguignon, déléguée syndicale USTKE.

 

Jusqu’à maintenant, aucune décision n’a été prise concernant le devenir des salariés non vaccinés à partir du 31 octobre. Comme chaque entreprise, Aircalin doit appliquer la loi. Contactée, la compagnie ne souhaitait pas communiquer pour le moment. 

Aircalin récompensée sur le plan sanitaire

D'ailleurs, ce jeudi 21 octobre, Aircalin a été récompensée comme la meilleure compagnie sur la sécurité sanitaire. À l’issue d’un audit de l’APEX, un organisme indépendant récompensant les meilleures compagnies aériennes sur leur sécurité sanitaire, Aircalin a obtenu la plus haute distinction de sa catégorie, le Diamond Award. Cette récompense montre que les calédoniens peuvent prendre l’avion en toute confiance et se dit prête pour la réouverture des frontières quand le gouvernement donnera son feu vert.

Les précisions d’Ondine Moyatea