nouvelle calédonie
info locale

Airwaves Nouméa Dream Cup : la France domine le slalom mondial

sportncla1ère
airwaves nouméa dream cup
Antoine Albeau, vainqueur de l’étape et champion du monde slalom PWA.
Après six jours de compétition sur le plan d’eau de l’Anse Vata à Nouméa, Antoine Albeau s’offre un 24ème titre mondial, Sarah Quita est championne du monde slalom. Antoine Albeau et Delphine Cousin remportent la dernière étape de la coupe du monde de slalom PWA.
Au classement annuel slalom PWA, le géant Albeau s’impose en grand champion du monde et chez les femmes, c’est Sarah-Quita Offringa qui s’offre son 4ème titre mondial slalom. La Caribéenne est 14 fois championne du monde, dont 10 fois en Freestyle et 4 fois en slalom (2017, 2016, 2015, 2011), la jeune femme a une fois de plus excellé en la matière.
windsurf
Sarah-Quita Offringa (à gauche) s’offre son 4ème titre mondial slalom. La Caribéenne termine 2ème de la dernière étape de la coupe du monde de slalom PWA derrière Delphine Cousin.
« Je suis super contente de mon titre de championne du monde. Mais ça fait bizarre car j’ai été sacrée avant de venir ici suite une erreur qui a été faite dans le classement et j’ai appris qu’il y avait une erreur quelques semaines avant de venir ici. (…) J’ai pu voir les compétences de Lilou Granier. Elle est super forte ! Si elle continue à s’entraîner, elle sera une sérieuse concurrente ! C’est dommage pour Lena Erdil qui s’est fait mal au pied. Elle n’a pas pu défendre son titre. Marion Mortefon a super bien navigué aussi ! C’est bien parce que chez les femmes le niveau est monté. » A Nouméa, après un début de semaine irrégulier, elle termine finalement 2ème.

Delphine Cousin remporte la dernière étape


Sur l’étape, Delphine Cousin la grande gagnante, a été la plus régulière avec cinq manches où elle termine en tête. « Je suis super contente ! L’objectif est rempli. Je savais un peu que pour le titre mondial c’était compliqué. (…) Et bravo à Sarah ! » s’enthousiasme Delphine. A croire que le plan d’eau calédonien lui réussit bien, puisqu’elle avait déjà remporté l’étape en 2015. Au classement général slalom PWA, Delphine remonte de deux places et s’offre ainsi l’argent ! La vice-championne de la catégorie prend de fait la place occupée provisoirement par la Turque Lena Erdil (TUR33) avant l’étape nouméenne. Lena réalise une contre-performance ici (4ème au classement mondial et sur l’étape). La Bretonne déjà triple championne du monde slalom (2014, 2013, 2012 Youth), ajoute ainsi une 2ème place mondiale à son palmarès.

Le Géant Albeau inscrit un 24ème titre mondial à son palmarès


« En réalité, depuis hier je savais que j’étais champion du monde vu les conditions météo d’aujourd’hui. Je ne voulais pas trop le dire mais j’étais super content. (…) C’est d’ailleurs l’une des plus grosses épreuves que l’on court. On a vraiment bataillé avec Matteo Iachino, ce n’était pas gagné du tout. Finalement ça s’est bien déroulé pour moi, et je suis ravi. Pour le classement général mondial, on était à quelques points avec Pierre Mortefon et Matteo Iachino. Du coup là encore j’étais un peu stressé. ». Matteo Iachino (ITA140) réalise une belle saison en conservant sa 2ème place au général mondial et sur l’étape.

Foil : des calédoniens sur le podium


Côté foil, l’Argentin Gonzalo Costa Hoevel (ARG4) remporte la Aircalin Foil Challenge après avoir dominé la compétition. Les Calédoniens ont quant à eux, brillé sur ce nouveau support comme Thomas Goyard (FRA856) 3 ème, Nicolas Goyard (FRA465) 5ème , ou Benjamin Tillier (NC39) 7ème.
windsurf foil
L'Argentin Gonzalo Costa Hoevel remporte la Aircalin Foil Challenge après avoir dominé la compétition.

Les calédoniens n’ont pas démérité


Chez les Calédoniens, Lilou Granier termine 1ère féminine sur l’étape et au classement mondial. « C’était super bien. Mon objectif était d’être dans le top 5. Hier j’ai failli me faire renverser du coup j’ai perdu des places. C’est chouette de se battre avec les filles. Elles ont un bon gros niveau ! ». A 17 ans, Lilou, déjà championne du monde -21 ans sur le circuit IFCA, confirme son ambition. Basile Jacquin est quant à lui 22ème au niveau mondial et le 1er Calédonien homme sur cette compétition. « Je suis content car j’ai fait une manche de 4. Ça n’est qu’une manche mais quand même ! Il y a des choses à améliorer mais c’était aussi ma première » précise Basile.

Retour sur la dernière journée de compétition avec Loreleï Aubry et Cédric Michaut

©nouvellecaledonie


Publicité