Faut-il imposer la « solidarité » aux pratiques des banques ?

coronavirus
UFC Que Choisir épingle les banques
L'Etat s'est engagé à soutenir les activités économiques et bancaires du pays en cette période de crise sanitaire.
Comment cette "solidarité nationale" se concrétise au quotidien pour les particuliers et les entrepreneurs face à leurs banques ?

62%  des entreprises et artisans accusent un CA en chute libre

Il s'agit des premiers résultats de l'enquête de la cellule économique portant sur l'impact du Covid-19 sur les entreprises.  
1200 entreprises ont participé à cette enquête. Et 50% des employeurs qui ont répondu comptent moins de 10 salariés.
Quelques résultats :
 
  • 62% des entreprises déclarent avoir perdu au moins 50% de leur chiffre d'affaires (CA) dont 13% indiquent qu'elles ont perdu 100% de leur CA par rapport à l'année dernière.
  • 64% (1200 entreprises répondantes) des sociétés affirment avoir dû arrêter leur activité.
  • 63 % des entreprises annoncent attendre prioritairement une aide de trésorerie.
Une enquête ouverte dès le 26 mars
L’ensemble des acteurs économiques du territoire, regroupés au sein d’une cellule économique*, ont lancé entre le 26 mars et le 1er avril, une enquête ouverte auprès de toutes les entreprises de Nouvelle-Calédonie, afin d’évaluer l’impact économique de la crise liée au Covid-19.

 

«Dix-sept milliards mobilisés»

Pour «permettre aux banques de jouer pleinement leur rôle auprès des entreprises», l’État a demandé à l’IEOM - l'Institut d’émission d’Outre-mer, «de faciliter le refinancement des banques dès maintenant».

 

Etude des dossiers, au cas par cas

Dans un communiqué, les structures bancaires ont indiqué mettre en place un dispositif exceptionnel :
  • avec la possibilité de reporter les échéances de votre crédit si vous êtes clients, entreprises ou professionnels. 
  • Les demandes seront étudiées au cas par cas, et sans frais de dossier.
Démarche volontaire : adresser vous à votre banque
Si vous êtes un particulier, et que vous n’êtes pas couvert par les mécanismes de solidarité, vous pouvez adresser une demande à votre banque. 
Après étude de votre dossier, elle pourrait décider de reporter les échéances de votre crédit habitat, pour une période pouvant aller jusqu’à 6 mois.
Pour éviter tous déplacements, ces demandes peuvent être faites par téléphone ou par mail.
Ce communiqué commun est signé de la Fédération bancaire française, l’OPT, l’Institut d’émission d’outre-mer, la BPI France et l’Agence française de développement.
 

Communiqué de presse FBF NC - OPT NC -IEOM - BPI - AFD by Françoise Tromeur on Scribd

 

" Malgré ce que j'ai pu entendre à savoir qu'il y aurait des différés sur les crédits, pour l'instant, moi, je n'ai pas vu çà pour ma part.
Je ne sais pas pour mes confrères dans le secteur du bâtiment, mais moi, non."

Petelo Hughes, chef d'entreprise


Reportage Bernard Lassauce et Cédric Michaut

©nouvellecaledonie


L'alerte d'UFC Que choisir sur les pratiques "iniques" des banques


Dans un communiqué de l'association UFC Que Choisir, il est précisé que "dès l’annonce du confinement, nous nous sommes inquiétés, auprès des autorités, des difficultés financières auxquelles les particuliers devront faire face.

Face aux difficultés inévitables des professionnels et des particuliers, l’attitude inique des banques calédoniennes, si elle ne change pas rapidement et drastiquement, restera gravée dans la mémoire de leur clientèle. Il est grand temps que la solidarité fasse non seulement partie de leur communication marketing, mais aussi et surtout de leurs pratiques."
 

"Nous demandons instamment d’imposer aux banques de prendre rapidement des mesures en faveur des consommateurs et de ne pas cantonner leurs efforts aux professionnels très organisés et très appuyés par les pouvoirs publics."
UFC que Choisir - communiqué du 5 avril 2020