Alcool et mineurs : de nouvelles mesures contre la délinquance

société
Backès et Dupas
©Cédrick Wakahugnème
L'assemblée de la province Sud examinera plusieurs délibérations, jeudi, avec de possibles sanctions contre les débits de boisson et les parents en cas de manquements aux obligations. La restriction de vente d'alcool, les mercredi et week-end, pourrait être levée dès le 1er juin, dans le Sud.
La province Sud et la justice montent d’un cran dans la lutte contre la délinquance. Les familles de mineurs en errance nocturne pourront à l’avenir être sanctionnés. Si un adolescent non accompagné est contrôlé sur la voie publique entre 22 h et 5 h du matin, les forces de l’ordre établiront automatiquement une main courante.
Une enquête diligentée par le parquet, en lien avec les services sociaux, déterminera s’il y a eu manquements des obligations parentales. La province Sud pourrait alors suspendre le versement de la prochaine allocation de rentrée scolaire. 
 

Une situation anormale

Des mesures pénales pourraient être enclenchées pour non soustraction à ses obligations parentales. Certains parents « refusent de se déplacer pour récupérer leur enfant au commissariat en pleine nuit », confie Yves Dupas, le Procureur de la république en Nouvelle-Calédonie. « C’est une situation totalement anormale. Les parents ont des obligations légales et en cas de désintérêt manifeste, ils encourent des poursuites », martèle le procureur tout en rappelant que la justice « peut les aider ». C’est d’ailleurs l’un des objectifs de « l’intensification de ce partenariat avec la province Sud », précise le magistrat. 
 

Un an pour créer des bottle shops

Ce partenariat de fer est également destiné à stopper activement le fléau de l’alcool. Les autorités, collectivité et justice, décident de frapper fort. Mesures accrues de contrôles des forces de l’ordre sur le terrain et création de bottle shops, ces espaces dédiés à la vente d’alcool. 
L’objectif de la province Sud est d’encadrer la commercialisation pour éviter une consommation excessive et bannir le système de marché noir. De manière concrète, un espace sera entièrement dédié à la vente des boissons alcoolisées.
Alcool

Des aides et des amendes 

Inspiré de l’exemple anglo-saxon, le projet est suivi de sanctions en cas de manquement et d’un accompagnement sur-mesure. « On compte sur la responsabilité des revendeurs pour faire respecter ces nouvelles règles. On a également augmenté le montant de l’amende, qui peut aller jusqu’à 5 millions de francs », prévient Sonia Backes, la présidente de la province Sud.
Les entreprises ont un an pour mettre en place ces espaces dédiées. La province peut les accompagner financièrement, jusqu’à un million de francs par commerce. A partir du 1er juin, il est également proposé́ de mettre fin aux restrictions horaires et d’harmoniser les heures de vente d’alcool de l’ensemble des communes de la province Sud, de 7 h 30 à 21 h. Des interdictions pour évènement exceptionnel pourront toutefois être décidées par l’Etat ou les communes.
Ces nouvelles mesures feront l’objet de délibérations examinées ce jeudi en assemblée de province. A ce jour, 40 % des cambriolages sont commis par des mineurs, selon les chiffres du haut-commissariat.

Le reportage de Brigitte Whaap et Kaio Tui
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live