publicité

Alerte aux requins dans la rivière de la Dumbéa, les pompiers veillent au grain

Deux requins et leurs petits ont été signalés ce mercredi dans la Dumbéa près du  parc Fayard. Alors que l’interdiction de baignade est maintenue tout le week-end, des pompiers assurent une surveillance le long de la rivière.

Requins près du parc Fayard, à la mi-janvier. © Ville de Dumbéa
© Ville de Dumbéa Requins près du parc Fayard, à la mi-janvier.
  • Brigitte Whaap avec L.A
  • Publié le , mis à jour le
Depuis que deux requins ont été aperçus près du parc Fayard, les pompiers réalisent chaque jour une reconnaissance pour vérifier que les squales ne s’aventurent pas à revenir visiter les lieux. "Ici on a observé une dizaine de petits requins bouldogues mesurant chacun entre 30 et 40 centimètres. Ils étaient accompagnés de deux adultes qui se promenaient aux alentours du pont. C'était avant hier, jeudi." affirme le lieutenant Bruno Chitussi, chef de corps des pompiers de Dumbéa. 
 

Les pompiers au contact de la population pour expliquer le danger 


En dépit des affiches placardées, quelques imprudents se baignent dans la rivière. Les pompiers vont alors à leur contact afin de les avertir du danger. "Il y a quoi ?" demande une mère de famille. "Il y a des requins qui ont été aperçus dans la rivière donc la baignade est interdite. On fait des rondes pour prévenir les gens. " répond calmement l'un des sapeurs-pompiers. "D'accord, on ne savait pas. Remontez de l'eau les enfants!" réagit immédiatement la maman.
 

Un phénomène naturel 


Ce n’est pas la première fois que des requins sont observés dans la rivière de la Dumbéa. Une rivière dont les eaux attirent particulièrement les squales. "Clairement, nous, les sapeurs pompiers, et globalement les services de secours, sommes habitués à cela. Personnellement ça fait 15 ans que je suis à Dumbéa et c'est la quatrième ou cinquième fois que j'entends parler de requins au niveau du parc Fayard. Il faut donc relativiser ce phénomène qui est naturel, car les squales aiment les eaux turbides avec peu de sel... Leurs pontes se font généralement dans les embouchures des fleuves. Tout ceci est normal, il n'y a pas d'inquiétude à avoir." ajoute le lieutenant Chitussi. 
 
L’interdiction de baignade et de toute pratique d’activité nautique est maintenue durant tout le week-end.  En fonction de l’évolution de la situation, la mairie décidera ou non de lever l’interdiction.

Le reportage de Brigitte Whaap et Claude Lindor : 
PARC FAYARD INTERDICTION BAIGNADE


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play