Allocation Covid-19 : les secteurs retenus

économie
Secteurs couverts par l'alloc Covid-19 prolongée
©NC la 1ere
Parmi les décisions prises ce mardi par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, un arrêté précise les conditions dans lesquelles l'allocation Covid-19 est prolongée de trois mois. Une mesure de chômage partiel qui concerne notamment les métiers du tourisme, de l'événementiel et du transport aérien. 
Le gouvernement, réuni ce mardi en séance collégiale hebdomadaire, a détaillé la liste des 25 secteurs «pour lesquels les entreprises, durablement touchées par les conséquences économiques de la crise du Covid-19» pourront continuer à toucher une allocation spécifique de chômage partiel.
 

#De quoi s'agit-il ? 

Une mesure spécifique de chômage partiel a été mise en œuvre pour aider les professionnels face aux difficultés nées de la crise sanitaire. Et de ses conséquences, à commencer par par l'interruption des liaisons aériennes commerciales. 
 

#Qu'est-ce qui a été versé ?

Le dispositif a pris fin le 31 mai. A cette date, assure l'exécutif dans la transmissions de ses décisions, «1,4 milliard de francs a été versé au bénéfice de 7 842 salariés».
 

#Jusqu'à quand ? 

Le 29 juin, le Congrès a autorisé la prolongation de cette allocation pour trois mois supplémentaires, c'est-à-dire jusqu'au 31 août. Avec possibilité de l'étendre d'encore un trimestre. 
 

Les secteurs admis

Dans le tourisme et l'événementiel :
  • transport de voyageurs par taxis
  • transport routier régulier de voyageurs
  • autres transports routiers de voyageurs
  • transports maritimes et côtiers de passagers
  • hôtels et hébergements similaires
  • hébergements touristiques et autres hébergements de courte durée
  • terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs
  • autres hébergements
  • locations de courte durée de voitures et de véhicules automobiles légers 
  • activités des agences de voyage
  • activités des voyagistes
  • autres services de réservation et activités connexes
  • organisation de foires, salons professionnels et congrès
  • organisation de réceptions
  • autres activités récréatives et de loisirs
  • enregistrements sonores et éditions musicales
  • activités de soutien au spectacle vivant
  • projections de films cinématographiques
  • activité des agences de publicité
  • gestion des musées.
Dans le secteur aérien :
  • transport aérien de passagers
  • transport aérien de fret
  • services auxiliaires des transports aériens.
Autres :
  • services aux animaux de compagnie
  • services de déménagement international.

#Et pour les autres ?

Les entreprises qui n'entrent pas dans ces secteurs d’activité peuvent également être admises au bénéfice du chômage partiel, par arrêté du gouvernement, après dépôt d’un dossier.
 

#C'est quoi, une entreprise durablement touchée par la crise ?

Les indicateurs pris en compte :
  • baisse significative des commandes ou du chiffre d’affaires ;
  • pertes d’exploitation ;
  • dégradation de la trésorerie ou de l’excédent brut d’exploitation ;
  • tout autre élément de nature à justifier des difficultés économiques liées à la crise du Covid-19.

#Combien ? 

D'après le gouvernement, cette indemnité varie :
- de 926 à 2 918 F de l'heure dans le secteur général, soit 493 191 F pour 169 heures de travail dans le mois ;
- de 787 à 2 480 F de l'heure dans le secteur agricole, soit 133 086 F par mois.
Sachant que le nombre d’heures indemnisées ne peut pas être supérieur à 39 heures par semaine.

Le document de présentation : Le point avec Dave Waheo-Hnasson et Gaël Detcheverry 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live