nouvelle calédonie
info locale

Apia 2019 : les écoliers samoans se sont chargés de l’accueil

jeux du pacifique
Samoa 2019, écoliers de Samoa en danseurs kanak, 6 juillet 2019
Ces élèves de Salelesi ont été inspirés par les danseurs traditionnels kanak. ©NC la 1ere
Les seizièmes Jeux du Pacifique seront officiellement ouverts dimanche soir, à Apia. Mais chaque délégation a déjà été chaleureusement accueillie et en particulier par les enfants de Samoa. Depuis jeudi, une cérémonie de lever de drapeaux se tient devant le Parlement en l’honneur des arrivants.
Les élèves de Samoa ont bien travaillé. Pour ces seizièmes Jeux du Pacifique, 24 établissements scolaires du pays hôte ont choisi une des délégations qui participent à l’édition 2019. Ecoliers et collégiens, âgés de dix à quatorze ans, ont étudié les habits traditionnels des habitants, leur hymne, leurs danses et longuement répété. 
 
Samoa 2019, lever de drapeaux, 6 juillet 2019
©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

Trois matinées de fête

Résultat: depuis trois jours, les sélections qui atterrissent l’une après l’autre ont droit à un lever officiel de drapeau assorti d’un spectacle. Ça se passe chaque matin, sous la forme d’une cérémonie à Mulinu’u devant le Parlement de Samoa, au Falefono qui reçoit habituellement les grands événements. 
 
Samoa 2019, lever de drapeaux, 6 juillet 2019, Kiribati
Les athlètes de Kiribati jouant le jeu à leur tour. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

Supporters des Cagous

Samedi matin, devant plus d'un millier de personnes, la Calédonie faisait partie des pays mis à l’honneur. L’école publique de Salelesi, dans le district d’Anoamaa n°1 a reçu pour mission de supporter les Cagous tout au long des Jeux. En s’appuyant sur Internet, elle a effectué des recherches à propos de la Calédonie. 
 
Samoa 2019, lever de drapeaux, 6 juillet 2019
Les écoliers de Salelesi dansent sur Gurejele. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

Sans les sportifs

La délégation sportive n’avait pas encore atterri ? Peu importe, les enfants arrivés avec leurs enseignants et leurs parents depuis tôt le matin se sont produits devant les quelques officiels présents et les représentants du CTOS. Pendant que les deux drapeaux étaient hissés, ils ont chanté l’hymne calédonien, et offert une adaptation enthousiaste de Gurejele. 

Le reportage de Martin Charmasson et Gaël Detcheverry :  
©nouvellecaledonie
 

Gurejele façon Samoa

Après cette version samoane d’un des plus grands succès du groupe maréen, place à une envolée d’encouragements assortis de bénédictions. Les représentants du Caillou ont salué la prestation des enfants.
 
Samoa 2019, lever de drapeaux, 6 juillet 2019
Les représentants des institutions calédoniennes. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

Une prochaine visite ? 

«On les a remerciés en faisant la coutume avec eux, et on ira sûrement visiter leur école», relate Charles Cali, le président du Comité territorial olympique et sportif. 
 
Samoa 2019, lever de drapeaux, 6 juillet 2019, Fidji
Un athlète fidjien poussé à la danse ! ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

Sept autres pays

Ce samedi, sept autres établissements ont fêté les délégations venues d’Australie, Fidji, Kiribati, Nauru, des Mariannes du Nord et des voisins des Samoa américaines. Sans oublier la sélection nationale de Samoa. A la mi-journée, le compte y était : tous les participants avaient eu droit à leur accueil chaleureux piloté par le ministère de l’Education, des sports et de la culture. 

A revivre dans cette vidéo de Martin Charmasson : 

Trois charters

Jeudi, la Polynésie française a reçu le soutien de l’école primaire Nofoalii. Le même jour, Wallis et Futuna a été applaudi grâce aux élèves de Fagalii. Et là aussi, dans les deux cas, les athlètes n’étaient pas présents puisqu’ils ont tous débarqué à l’aéroport aujourd’hui. D'abord de Tahiti, puis de Tontouta, et ensuite de Wallis.
 
Samoa 2019, arrivée des Cagous, 6 juillet 2019
Arrivée du charter en provenance de Calédonie à l'aéroport de Faleolo. ©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
 
Publicité